En cas de folliculite décalvante, quels sont les risques pour les cheveux ?

Hair Turkey
Hair Turkey

Les maladies qui affectent les cheveux sont nombreuses et leurs causes ainsi que leurs manifestations sont diverses et variées. La folliculite décalvante, une de ces maladies peut-être à l’origine de la perte définitive des cheveux. Dans cet article, nous tâcherons de vous présenter ce que veut dire la folliculite décalvante, les causes, les manifestations et les moyens de traitements possibles.

Que devez-vous comprendre par : folliculite décalvante ?

La folliculite décalvante encore appelée folliculite épilante de Quinquaud ou folliculitis decalvans est une maladie inflammatoire du cuir chevelure. Il s’agit d’une maladie chronique et très rare qui attaque les personnes de sexe masculin et d’origine africaine en majorité.

Se manifestant essentiellement chez les jeunes et les adultes, elle provoque des croûtes et pustules sur le cuir chevelu qui progressivement pourraient causer une alopécie cicatricielle résiduelle. Ainsi, elle se caractérise par une perte des cheveux au niveau des zones du cuir chevelu attaquées.

folliculite décalvante

 

Quels sont les déclencheurs de cette pathologie ?

L’analyse des zones du cuir chevelu chez plusieurs patients attaqués par cette maladie confirme la présence du Staphylocoque doré. C’est une bactérie à l’origine de plusieurs maladies cutanées. La présence de cette bactérie au niveau des zones du cuir chevelu atteintes joue un rôle majeur dans le développement de la folliculite décalvante.

Cependant, bien que la folliculite décalvante ne soit pas une maladie héréditaire, certains médecins pensent que le patrimoine génétique de certaines personnes les expose à des risques de contracter la maladie.

La véritable cause de cette maladie n’est donc pas encore définie et les arguments des différents experts continuent d’être vérifiés.

Quels sont les signes et manifestations de cette maladie ?

La folliculite décalvante se manifeste par une apparition des papules folliculaires sur le cuir chevelu. Ainsi, avec l’évolution de la maladie, des cavités remplies de pus se forment progressivement. Ces dernières provoquent des plaies qui une fois cicatrisée forme des croûtes hémorragiques et endommagent les follicules pileux. Cela entraîne une alopécie cicatricielle et donc une incapacité à produire de nouveaux cheveux. Le patient atteint de la folliculite décalvante ressent alors des douleurs, des démangeaisons et une sensation de brûlure au niveau des zones atteintes du cuir chevelu.

Comment se traite cette pathologie ?

Actuellement, il n’existe pas encore un remède efficace pour guérir de cette maladie. Les différents traitements qui sont disponibles ont été élaborés dans le but de ralentir l’évolution de la maladie.

D’abord, il est possible de recourir à un traitement médical. Il s’agit d’une prise de médicaments régulière à une dose définie par le médecin traitant en fonction du stade la maladie. Ainsi, le médecin peut avoir recours à des produits tels que :

  • Les antibiotiques par voie orale ;
  • Isotrétinoïne ;
  • Zinc ;
  • Dapsone;
  • Tacrolimus topique.

Ensuite, il existe aussi des thérapies telles que la photothérapie dynamique et le laser dépilatoire qui sont utilisés en cas de complications ou en cas d’inefficacité des traitements médicaux. Enfin, il est possible de recourir à un traitement chirurgical. Il s’agit de l’implant capillaire qui consiste à une greffe des follicules pileux provenant des zones saines du cuir chevelure.

Toutefois, il n’est possible de recourir à cette possibilité uniquement lorsque le patient a suivi rigoureusement un traitement médical ou thérapeutique. Ainsi, si cette condition n’est pas remplie, la partie greffée sera attaquée par les bactéries encore actives. Cela rendra alors l’opération de greffage inefficace.

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal