La méthode FUE pour retirer des unités folliculaire est la plus simple des procédés de transplantation de cheveux.

Ce procédé ne laisse aucune marque verticale sur la partie extraite car elle ne nécessite pas de scapel ou de coutures. 

La FUE est l’extraction des unités folliculaires l’une après l’autre sur la partie donneuse avec de micro-punch en cercle du diamètre qui se conforme aux unités folliculaires de celui qu’on traite.

Après la rencontre du ISHRS en Octobre 2003 à New York ou ont été publié les premières réactions sur la FUE, les plus grandes cliniques du monde ont mise sur pied leurs expérimentations et leur mise en vente du procédé dit F.U.E. (Follicular Unit Extraction). 

L’envie suscitée par une transplantation des  cheveux sans laisser de trace est primordiale car beaucoup d’hommes reçu pour l’alopécie chez l’homme ne veulent pas de cicatrices d’une opération de transplantation de cheveux.

pourquoi la méthode FUE

De nos jours, l’avantage majeur que les personnes constatent dans la FUE est l’inexistence de trace laissée par la FUT dans la zone d’extraction.

Cependant, quand la FUE a été appliquée, le premier objectif des médecins n’était pas l’inexistence de trace mais plutôt l’agrandissement de la zone d’extraction.

 

Avantages de la FUE :

la détermination de la zone d’extraction et les nouvelles zones d’extraction.

 

Avant l’arrivée de la FUE, les docteurs rencontraient des problèmes liés aux patients qui s’étaient déjà fait une greffe ou plusieurs et dont la donne de prélèvement par FUT ne pouvait plus servir. 

Ces personnes-là n’ont plus de zone de prélèvement consistante pour subvenir aux besoins de la zone qui les recevra. La FUE agrandit la zone de prélèvement de 30 et de 50% comparativement au FUT. 

En donnant accès à l’utilisation des zones temporales et des zones hautes et basses de la partie occipitale, la zone de prélèvement se voit agrandit et de ce fait augmente le nombre des greffes de cheveux qu’il peut y avoir.

Les avantages de la FUE : petite coupure et inexistence de trace droite.

 

La trace que laisse le retrait bandelette : certaines personnes ne veulent pas de citatrices après l’opération et surtout de trace du fait d’une extraction de la bandelette. La FUE ne fait pratiquement pas de cicatrice remarquable à l’œil nu. Les patients peuvent toujours avoir leurs cheveux et avoir la possibilité de mettre leurs cheveux comme ils le désirent.

Le procédé de greffage dis « FUE » nécessite certaines normes : l’inexistence de trace droite, visible et l’agrandissement de la zone d’extraction.

Coiffure et style de coupe :

FUE rend possible le port des cheveux court après un greffage!

De  nos jours, on a deux types de prélèvements directes spécifiques, la F.U.UE et la F.I.T. ( Follicular Isolation Transplantation) qui se démarquent par la répétition d’actions dans la partie de l’isolation des follicules bien qu’elles soient toutes deux des méthodes ne laissant pas de traces et donnant accès à une multitude de transplantations.

Les différents niveaux de la méthode FUE :

La transplantation FUE se résume en 5 niveaux. Chaque niveau est bien utile que tous les autres niveaux et agit sur le résultat final de la transplantation.

1er Niveau : le rasage et la mise en place de l’intervention.

Concernant la FUE, es cheveux de la zone de prélèvement sont habituellement rasés. Il n’est pas réalisable de prélever un follicule si le cheveu mesure plus de 1mm.

Néanmoins, un rasage « complet » peut parfois ne pas être nécessaire selon la situation. Dans ce cas, il s’agit de FUE « Parchy » ou « Unshaven ». Une FUE normale requiert un rasage complet. Le rasage est fait sans sabot. La coupe très courte est quand même très vite oubliée car 15 jours déjà après l’intervention, les cheveux se remettent à pousser de 0,5cm

Consulter pour une greffe de cheveux :

2ème Niveau : écarter les follicules pileux.

Les follicules sont à ce niveau immédiatement sélectionnés sur le cuir chevelu de l’intéressé, les cheveux sont écartés avec un punch en titane d’un diamètre d’environ 0,7 à 1mm. Ce niveau représente un des avantages de le FUE, on peut dans ce cas pointer chaque greffe et alors primer les greffes de 1,2,3 cheveux conformément à ce que requiert la zone qui de destination. Ce niveau est nommé « Cherry Picking », on pointe les meilleures greffes!

Pour écarter les greffes, le punch entre de 3 à 4 mm dans la peau le long du cheveu et du follicule. Il est le seul niveau qui requiert un punch de FUE. Les greffes sont dans ce cas écartées et séparées de l’épiderme et du derme. Mais ces dernières demeurent dans la peau jusque-là. Elles n’ont pas été déjà prélevées.

Le punch écarte les follicules sur le cuir chevelu.

3ème Niveau : prélever les follicules pileux « Cherry Picking »

Muni de micro pinces, ou juste d’un micro-forcep ou une pince « mosquito », les follicules pointés sont prélevés l’un après l’autre. Chaque greffe est alors insérée dans du sérum physiologique et / ou dans un mixage de PRP et sérum physiologique. Les greffes sont donc filtrées, analysées et conditionnées pour être transplantées. Le procédé de prélèvement prend donc fin. On peut entamer le procédé d’incisions et d’implantation qui est pareille que ce soit en FUE ou FUT.

4ème Niveau : coupure dans la zone de destination.

Muni de lames coupées conformément à la taille des unités folliculaires, le spécialiste dessine la nouvelle chevelure avec une micro-incision au sein de la zone à transplanter. Les lames sont coupées et outillées en fonction de chaque patient. Elles ne s’utilisent qu’une seule fois. Cette méthode est appelée les « custom-blades ».

A ce niveau il y a des facteurs indiquant le résultat de la transplantation de cheveux réalisée. Ces facteurs sont :

  1. L’angle du cheveu
  2. La répartition
  3. La densité

Le niveau des coupures définit la forme de votre greffe de cheveux.

 

5ème Niveau : l’insertion des greffes dans les coupures.

Chaque greffe de 1,2 et 3 cheveux qui avaient premièrement été filtrées et isolées, sont dès à présent dans chaque coupure. Ce niveau se fait habituellement à plusieurs parce qu’il est possible que même 3 personnes travaillent simultanément et introduisent les greffes sur le cuir chevelu du patient.

Les greffes vont à présent se ré-oxygéner et se reconnecter à la vascularisation du patient.

L’intervention FUE est terminée. Il faut alors patienter pour que la greffe repousse. Les patients peuvent voir les résultats 7 à 8 mois après, mais il faut compter 1an pour une totale repousse et environ 15 à 18 mois pour que les cheveux soient épais.

Après la greffe FUE : le postopératoire.

A 10 jours environ, les cicatrices de prélèvements disparaissent et la zone de prélèvement reprend sa forme initiale dans les 15 à 20 jours qui suivront.

Dans le cas où le patient ne veut pas raser les cheveux, la technique doit être faite en FUE ou « Patchy » ou « sans rasage ».

Les rougeurs atour de la zone de destination s »estompent souvent dans les 15 jours qui suivent.

Près de 1 à 2 mois après l’intervention FUE, tous les cheveux qui ont été greffés retombent. Cela est dans la norme des choses. 

Il faut attendre 1 an pour une repousse totale. Il existe cependant des traitements pour booster le processus (PRP, Minoxidil, Help Hair Shake…).

La mesure des punchs FUE :

Les punchs FUE ont énormément changés depuis que cette technique a été initiée. 

Avant, ceux qui faisaient des greffes FUE utilisaient des punchs qui s’utilisaient pour des biopsies. 

Très vite, les punchs ont muté vers des formes spécialement faites pour être utilisées dans des FUE changeant seulement la taille et le design. 

A présent, les punchs sont faits pratiquement en Titane du fait de la constitution biocompatible et allergène de ce matériau.

Les mesures de punchs varient généralement de 0,7mm à 1mm. 

La taille la plus petite des punchs est utilisée pour rendre quasi-invisible la FUE et sans cicatrice visible. 

Forcément, la taille des punchs FUE n’est pas le seul élément qui permet des traces relativement visibles que laisse une extraction. La qualité de la lame du punch, relativement aiguisée et l’appartenance génétique du patient sont des éléments du même niveau d’importance que la mesure du punch.

Les punchs de FUE

Le FUE contre le FUT, ces procédés peuvent elles se compléter entre elles ?

Ces deux techniques cumulées montent vraiment la productivité de la zone de prélèvement et ainsi le nombre d’unités folliculaires qui seront par la suite greffées dans les zones chauves ou peu abondantes. 

Concernant des calvities très développées, une seule méthode ne suffit pas très souvent pour tout recouvrir. 

L’option de cumuler les deux méthodes est donc très abordable dans ces situations là car le nombre d’unités folliculaires qui peuvent être transplantées et aussi la couverture disponible pour le patient peut être plus grande.

La FUE est-elle une méthode avec des résultats plus fructueux?

Un bon résultat de forme n’est pas fonction de la méthode d’extraction. Cela n’est donc pas du tout vrai de dire que le résultat esthétique sera mieux avec une méthode plus qu’une autre. Plusieurs autres éléments comme le dessin de la ligne de cheveux, la forme originelle du cheveu transplanté et la capacité à produire de la densité sont des éléments très important dans le résultat esthétique d’une transplantation de cheveux

Avec la sortie du prélèvement folliculaire FUE, beaucoup de conférence de discussion la mettent comme la « meilleure greffe de cheveux ». Cette illusion sur la toile a poussé certaines industries et cliniques à faire la promotion de cette méthode comme étant la seule qui vaut d’être pratiquée.

Pour nous, ce n’est évidemment pas le cas. Le prélèvement est une technique qui est performante, cependant elle n’apporte rien aux facteurs déterminant le résultat d’une opération :

  • Le type de greffons récolté
  • La capacité artistique du praticien
  • L’habileté à greffer avec densité.

Dans quelle situation il faut primer la FUE ou la FUT ?

 Il va de soi de rappeler que les deux méthodes FUT et FUE sont utiles tant qu’elles sont pratiquées par des spécialistes chevronnés et leurs équipes spécialisées ayant mis à l’épreuve leur savoir-faire scientifique et leur sens artistique depuis plusieurs années.

  1. Un patient qui met ou désire mettre ses cheveux très courts. Les patients qui veulent conserver la liberté d’opter tous types de cheveux. Si la taille voulue est moins que 0,5cm, la fine trace de la FUT peut être remarquée même avec la suture trichophytique.
  2. Le patient qui veut l’intervention la moins invasive, car il est sans risque sur les nerfs.
  3. Celui qui veut un retour prompt à la vie courante, car le rétablissement et la convalescence de la zone de prélèvement est plus spontané.
  4. Celui qui veut une petite greffe, le nombre de greffe étant mieux saisissable. Avec cette méthode très peu invasive, la FUE est parfaite pour les petites greffes ou modifications dans les zones de destinations.
  5. Celui qui a gardé une trace très visible d’une précédente intervention. Les traces de bandelettes sectionnées par des praticiens peu recommandables grandissent et peuvent ne plus être réparées par la méthode FUE.
  6. Celui qui veut juste ne pas avoir de trace.
  7. Celui qui n’a pas de zone de prélèvement très dense. Le prélèvement folliculaire grandit considérablement la zone de prélèvement. Ou encore plus quand les zones de prélèvement du corps comme le torse ou le dos (voire notre page)

La transplantation folliculaire par bandelette, la FUT doit normalement mettre en avant les cas ci-après :

  1. Les patients avec une grande zone à implanter et qui veulent faite un maximum de greffe en une seule fois est infaisable. On fait donc un Combo, soit une combinaison de FUT et FUE.
  2. Le patient qui a une zone de prélèvement hyper-dense (densité inférieure à la moyenne) dans ce cas la FUE n’est pas faisable. La FUT est la meilleure option si l’intéressé garde une certaine taille de cheveux.
  3. Le patient pour qui une petite trace ne gêne pas et qui ne veut et ne voudra pas une coupe de cheveux d’une taille qui dépasse les 0,5cm. Si seulement il mesure plus de 0,5cm, les cheveux dans la zone de prélèvement cachent totalement la trace (qui ne doit mesurer qu’entre 1 et 1,5mm) fait maintenant rapidement en suture trichophytique.

Connecte-toi avec nous

demandez un rendez-vous >>