Follicular Unit transplantation : FUT- Transplantation par prélèvement indirect.

La greffe d’échantillon de follicule est une technique testée et approuvée avec les bons résultats observés et le grand nombre de transplantations effectuées. La mini greffe et la micro greffe ne font plus que partie de l’histoire ancienne depuis l’avènement de la transplantation d’unité folliculaire en 1999.

Deux techniques de prélèvement sont possibles pour une opération de transplantation d’unités folliculaires ou un transplantement d’échantillons anatomiques normalement présents sur le cuir chevelu. Ainsi nous avons le FUT et le FUE qui présentent pratiquement des résultats identiques. Les deux techniques consistent certes à la transplantation des unités folliculaires mais si un patient est atteint d’un haut niveau de calvitie, le FUT est la technique la mieux appropriée. Ceci, parce que le nombre de transplantations complétera ce que la FUE pourra transplanter.

Qu’est ce que l’échantillon folliculaire ?

Les cheveux poussent sur les cuirs chevelu de chaque individu en petits groupes appelés unités folliculaires.

Sur un cuir chevelu adulte, l’unité folliculaire est composé d’un à quatre follicules de cheveux en phase terminale. Les cheveux terminaux sont progressivement remplacés par des cheveux de courtes tailles sur les zones touchées par l’alopécie androgénique. C’est le phénomène de miniaturisation.

L’unité folliculaire apparaît sur le cuir chevelu par petits groupes de cheveux qui poussent simultanément. On peut les regarder au microscope où on peut les apercevoir comme des éléments clairement formés dans la peau.

 

Schéma  sous microscope SSH.

Lors du FUT, les petits échantillons sont prélevés chirurgicalement de la bandelette retirée à l’arrière du cuir chevelu du patient. La bandelette est retirée en une seule pièce pour éviter des troubles aux unités folliculaires. Cette méthode, encore appelée : “Single Strip Harvesting ”, est une étape importante dans la greffe d’unités folliculaires car dans un premier temps, elle protège ces dernières mais elle empêche aussi les troubles aux follicules pileux. C’est ce qui la différencie des anciennes techniques qui utilisent des scalpels multi lames. Le schéma est réalisé en fonction de chaque greffon dans la transplantation des unités folliculaires. Cette phase ne doit pas être ignorée et doit être effectuée sous un microscope stéréoscopique binoculaire puissant. Ce n’est pas toujours évident de réaliser une bonne qualité de schéma folliculaire avec un simple grossissement ou une rétro illumination.

Les microscopes stéréoscopiques binoculaire sont en mesure de fournir des schémas avec plus de détails et une équipes d’assistance aussi performante qu’elle soit se doit d’avoir à sa portée des machines de taille pour un bon rendu.

Tous les centres de santé que l’engagement Hairmed vous proposent sont dotés d’équipes performantes et de plusieurs microscopes de qualité et capables de faire de bonnes découpes.

La découpe trychochitique.

Les bords du prélèvement sont découpés en procédure trychochitique après que les échantillons folliculaires soient retirés de la bandelette. Cela enlève toute trace décelable dans 80% des cas. Lorsqu’il n’y a plus de cheveux sur le tissu cicatriciel, on peut remarquer la présence de cicatrice. La zone de cicatrice contraste ainsi avec le reste du cuir chevelu. Avec la découpe trychochitique, les cheveux repoussent sur la couche cicatricielle et c’est ainsi que la cicatrice n’apparaît plus.

 

Les micro-incisions

L’aptitude à utiliser de petits sites de réception fait partie des grands progrès de la greffe d’unités folliculaires. Les greffons composés de follicules pileux de petites tailles car naturellement les follicules sont minuscules mais bien avant la transplantation, toutes les couches ne servant plus à rien sont retirées sous le microscope. Les échantillons folliculaires sont fixés dans de minuscules sites ayant comme épaisseur celle d’une pointe d’aiguille dans la zone donneuse. La guérison est prompte et ne laisse aucune cicatrice.

La greffe d’échantillons folliculaires peut ramener des cheveux à la forme d’origine en utilisant entièrement votre  échantillonnage. Si la transplantation a été faite par un chirurgien doué, les résultats seront impeccables en matière d’esthétique avec quelques interventions.

Après 10 jours, les marques de retrait disparaissent et la zone donneuse après 15 à 20 jours, redevient normal. Et toujours pendant cette période, les zones receveuses s’affaiblissent. Cependant les cheveux implantés commencent à chuter après 1 à 2 mois après le FUT. C’est tout à fait normal vu qu’il faudra une période d’environ 12 mois pour que les cheveux puissent recommencer à pousser normalement. Le mécanisme peut être accéléré par certains produits dont : minoxidil, PRP, Help Hair Shake.

Les différentes phases de la transplantation de cheveux FUT.

L’opération de la transplantation de cheveux se fait suivant 5 différentes phases qui sont chacune importantes. D’ailleurs la réussite de l’opération en dépend.

La première phase : la phase préparatoire.

Les cheveux de la zone donneuse doivent être longs de quelques centimètres et seuls les cheveux sur la partie prélevée doivent être rasés. Pour pouvoir avoir une idée claire sur le nombre de greffes que le chirurgien pourra récupérer sur la bandelette, il faudra vérifier la surface de cette dernière ainsi que la densité.

La deuxième phase : la phase de prélèvement.

À cette étape, il faudra découper puis isoler la bandelette du cuir chevelu du patient. La bandelette est automatiquement mise à la disposition des assistantes pour qu’elles prélèvent les greffes. Après cela, au tour du chirurgien de réaliser la suture doublement (à l’intérieur puis à l’extérieur ) pour renfermer le cuir chevelu. Le bord intérieur est marqué en vue de réaliser la suture trychochitique.

La troisième phase : le prélèvement de chaque greffe.

Les assistantes séparent, prélèvent puis trient les follicules en se servant de scalpels puis de micro pinces. Le trie de chaque opération peut compter jusqu’à 500 à 800 greffes. Chacune des greffes est ensuite mise soit dans du sérum physiologique, soit dans une fusion de sérum physiologique et de RPR.

La quatrième phase : les coupures dans la zone receveuse.

Le chirurgien, à l’aide de lames coupées selon la taille des échantillons folliculaires, reproduit la nouvelle chevelure par de micro-incisions dans la zone à greffer. La découpe et la préparation des lames se font en fonction de chaque patient et ces dernières ne sont utilisables qu’une seule fois. Il s’agit des « custom blades ».

La greffe de cheveux dépend de certains facteurs dont :

  • L’angle du cheveu
  • Le tri
  • La densité

La cinquième phase : La mise en place des greffes dans les incisions.

Chacune des greffes de cheveux ayant déjà été séparés puis triés au préalable sont maintenant placés dans les incisions. Cette étape fait appel à l’intervention de jusqu’à trois personnes qui travailleront simultanément pour insérer les greffes dans le cuir chevelu du patient. Les greffes, à leur tour, vont se ré-oxygéner pour ensuite se relier à la vascularisation du patient.

La repousse de la greffe sera la prochaine étape après la fin de l’opération FUE. Le patient peut déjà constater les résultats dans les 7 à 8 mois mais faudra une période de 12 moins au minimum pour la repousse intégrale et jusqu’à 15 à 18 mois pour un épaississement effectif des cheveux.

Après la greffe FUT : le post-opératoire.

Les empreintes d’extraction disparaissent et la zone donneuse reprend sa forme normale au bout de 15 à 20 jours. Les traces de rougeur sur la zone receveuse disparaissent après une durée de 15 jours. Tous les cheveux implantés retombent après une période de 1 à 2 mois après l’opération de FUT ;  cela est normal et fait d’ailleurs  partie du processus. 12 mois après, les cheveux pourront repousser complètement néanmoins le patient peut accélérer le processus en se servant des produits comme :Minoxidil, PRP, ou Help Hair Shake.

Connecte-toi avec nous

demandez un rendez-vous >>