Le grand succès des implants capillaires pour femme

Hair Turkey
Hair Turkey

Nous avons parfois des cheveux clairsemés, ou des chutes diffuses. Ce qui donne triste allure à notre chevelure. Complexées pour ces raisons, nous pouvons toutefois trouver satisfaction grâce à des implants capillaires. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent être à la base de la chute de nos cheveux : le stress, la ménopause, l’hérédité et j’en passe. Et nous voici à ce qui pour nous est un drame esthétique. Face à nous, une option se présente : la greffe de cheveux. De plus en plus de femmes y ont recours. Des statistiques révèlent que des interventions chirurgicales liées à la greffe des cheveux ont triplé depuis 2004. Aujourd’hui 15% des femmes sont concernées par cette chirurgie. Découvrons ensemble ce qu’il faut savoir sur les implants capillaires pour femmes.

Greffe de cheveux femme

Quelles sont les femmes éligibles pour les implants capillaires ?

Nous toutes qui perdons inexorablement nos cheveux sommes éligibles à une greffe de cheveux. Cela inclut celle qui ne parviennent plus à se coiffer, celle au crâne visible à certains endroits etc…

Dans les faits, les cheveux greffés gardent leurs caractéristiques : la forme, le volume, la couleur etc.. Ceci est dû au fait qu’à l’implantation, la greffe est prélevée avec son follicule. Diverses techniques existent mais quelle que soit celle qui sera utilisée par notre chirurgien, un minimum de préparation s’impose. Un mois avant l’intervention, les lotions à base de Minoxidil sont proscrites et 48h avant, il est conseillé d’utiliser un gel de douche antiseptique. Les saignements lors de l’opération sont ainsi évités. Un avertissement : si vous faites une chimiothérapie qui a détruit votre bulbe, il vous faudra alors patienter plusieurs années avant d’avoir droit à un implant capillaire.

Arrêt sur deux techniques d’implants capillaires efficaces  pour les femmes

Il existe à ce jour, deux principales techniques qui sont médicalement attestée et qui ont fait leur preuve :

  • La greffe par bandelettes :

Utilisée dans le cas des alopécies importantes, cette technique est la plus ancienne et la plus fiable. La zone de prélèvement est rasée alors que nous sommes localement anesthésiées. Dans la région occipitale qui est en règle générale la zone garnie, une bande du cuir chevelu de 2 à 25 cm de long est prélevée. Pour les détails, cela équivaut à une surface de 50 cm2  en raison de 100 cheveux par cm2.

En faisant des petits orifices dans la zone dégarnie et suivant strictement le tracé naturel de l’implantation de mes cheveux, le chirurgien implante des greffons de 1 à 3 cheveux. A préciser qu’il a découpé ces greffons au préalable. La zone de laquelle les greffons ont été prélevés est alors refermée ou par un fil ou par des agrafes. Au bout de deux semaines, ceux-ci seront retirés. Les avantages ont nombreux. Entre 3 et 5 heures, jusqu’à 6000 cheveux peuvent être greffés en seule séance.

Le coût de l’opération varie entre 5000 et 6000 €. Il faut dire que la greffe par bandelettes coûte moins chère que la seconde technique. Le procédé présente toutefois quelques inconvénients : quelques millimètres de cicatrices peuvent être visibles, mais des cheveux suffisamment longs peuvent servir à le masquer. Il arrive quelques fois que l’incision coupe des nerfs qui partent de la nuque pour le sommet du crâne. Dans ce cas, une baisse passagère de la sensibilité peut être ressentie. Quelques jours de repos suffisent en général dans ce cas pour retrouver la sensibilité perdue. Suite à l’opération, l’on sort avec  un bandage pour éviter de saigner au cours de la nuit. Il est à noter que c’est une ancienne technique.

  • L’extraction folliculaire

Cette technique est la plus récente des deux. Elle consiste à prélever directement des micro-greffes de la taille d’un millimètre de diamètre environ. La zone de prélèvement peut-être le crâne ou partout ailleurs sur le corps. L’extraction folliculaire est idéale pour les petites et moyennes alopécies.

La zone donneuse est rasée à un millimètre jusqu’à l’émergence du cheveu et son implantation. La patiente est alors sur le ventre et sous anesthésie. Puis, en position assise, à l’aide d’une micro lame ou d’une aiguille, elle subit une anesthésie locale dans la zone à implanter. En fonction du nombre de cheveux à implanter, la séance peut durer entre 3 et 5 heures. Le procédé à l’avantage de ne faire intervenir ni agrafe, ni suture. Pareillement, la cicatrisation se fait en toute rapidité et discrétion. Le coût varie entre 4000 et 5000€.

Il présente toutefois quelques inconvénients. En fonction du caractère très technique de l’opération, le praticien choisi doit avoir de l’expérience. Il faut ajouter à cet inconvénient le faible nombre de cheveux greffés qui peut être implantés en comparaison avec la greffe par bandelettes. Suite à l’opération quelques douleurs peuvent être ressenties mais elles sont bien vite soulagées par des antalgiques et des anti-inflammatoires. Pour éviter les saignements la nuit, on sort d’opération avec un bandage. Mais dès le lendemain, la vie reprend son cours normal.

Rester vigilante après une greffe

  • Eviter de frotter les greffons avant trois semaines. Toutefois les cheveux peuvent être mouillés dès le lendemain en faisant bien attention encore une fois aux greffons.
  • Pour éviter les croûtes et accélérer la cicatrisation, il est conseillé de bien hydrater les greffons.
  • Toute teinture capillaire avant un mois est interdite. Pour les dix jours suivant immédiatement l’opération, les efforts intenses doivent être évités.
  • Si toutefois vous sentez le besoin de teindre vos cheveux, soyez prévoyante et faites le 48 heures avant l’opération.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal