La cure de sébum : est-ce une avancée ou un recule ?

Hair Turkey
Hair Turkey

La cure de sébum est une pratique très connue de ceux qui fréquentent régulièrement les blogs de beauté, elle se caractérise par un principe très simple qui consiste à ne pas laver ses cheveux pendant un mois. Pour Nabilla, être une fille et ne pas avoir de shampoing ne veut rien dire du tout. Il serait de bon ton que nous mettions de côté un tant soit peu notre jugement d’horreur sur le fait que nous devrions traîner notre tignasse luisante pendant une trentaine de jour. D’un autre côté, donnons l’opportunité de mener une bonne réflexion sur le bien fondé d’une telle idée.

Cure de sébum

Quelle serait la conséquence de l’usage continue du shampoing?

Vous avez peut-être une idée sur les vices cachés d’un shampoing toutefois, essayons de voir ce qui se passe. Vous entretenez vos cheveux avec un shampoing, ils redeviennent gras, vous recommencez et cela se répète sans cesse. Cela devient comme une tradition pour nous et à laquelle il faut se sacrifier religieusement avec un temps de moins en moins court. Une pratique sur laquelle on nous recommande depuis longtemps d’éviter l’application consécutive du shampoing afin qu’elle soit espacée, mais on ne la respecte pas.

À en croire l’explication de Julien Kaibeck, initiateur du mouvement ‘’Slow Cosmétique’’, les shampoings trop détergents irritent à petit coup notre peau et à coup sûr les glandes sébacées s’excitent à leur tour pour provoquer la régression spontanée des cheveux. Or, on applique rigoureusement un shampoing pour maintenir toujours notre beauté en ignorant les effets secondaires d’une telle pratique, parce qu’ils ne sont pas automatiquement constatables. Chaque fois que nous appliquons le shampoing, nous renforçons inévitablement la chaîne de l’agression, d’irritation et d’hyper séborrhée, ce sont des vices cachés absolument.

Ce qu’on peut apercevoir sur une cure de sébum

Le moyen idéal que nous pouvons adopter est de laisser la sécrétion de sébum se réguler toute seule sans avoir à faire profil bas des soins de qualité avancée et des longueurs que nous procure ce corps purement naturel. La sécrétion de sébum offre ainsi un double avantage avec même des bonus ; prendre le risque de garder ses cheveux pendant 30 jours, il faudrait que cela soit d’une grande importance. Suivant le témoignage des adeptes de la cure de sébum, elle favorise la pousse des cheveux qui prennent plus de volume, d’éclat, de douceur et bien luxuriant.

Cure de sebum

Ingrid, une membre du blog ‘’Parenthèse Tutoriels’’, l’effet de cette nouvelle tendance est spectaculaire et rayonnant. Celle-ci a fait l’expérience d’espacer ses shampoings de tous les 3 jours à une fois par semaine, mais à son grand étonnement ça a marché et ses cheveux ont poussé de plus belle et vite, elle a dû sacrifier plusieurs mois pour en arriver là.

On a eu à faire la connaissance du ‘’low-poo’’, le mécanisme qui consiste à remplacer le shampoing par un des shampoings plus doux ou un après-shampoing dépourvu de toute substance de sulfates, une pratique fascinante. Le procédé le plus radical est le ‘’no-poo’’ qui exige qu’on nettoie les cheveux à l’eau simple. Cette cure doit être de choc avec une détox d’un mois sur un engagement ferme afin de réadapter le shampoing.

Quel est le mode opératoire d’une cure de sébum ?

Ce n’est pas parce qu’on s’enfonce tout droit dans le mur avec l’usage du shampoing qu’on doit se permettre de laisser notre chevelure dans un délabrement terrible. Notre objectif n’est pas de vous conduire à un tel extrémisme, mais de vous faire de la tignasse du sébum, donc vous n’avez pas à abandonner votre chevelure aux poussières et aux peaux mortes. Il s’avère impératif de débarrasser votre chevelure de ces microbes par un moyen plus approprié afin de ne pas succomber au charme des démangeaisons et odeurs nauséabondes.

Si vous êtes sujet de n’importe quel problème du cuir chevelu (le psoriasis ou la dermatite séborrhéique), vous n’êtes pas éligible pour pratiquer une cure de sébum, il vous est fortement défendu. Pour le reste, il vous est alors possible de procéder à une cure de sébum à la manière suivante.

En effet, il faudra commencer par l’application d’un shampoing dont vous avez intérêt à en profiter au maximum, car elle sera votre dernière avant de partir pour les 30 jours fermes. Durant cette dernière application du shampoing, on se donne le temps de libérer notre chevelure de tous les microbes d’une part et de tous les résidus de produits coiffants d’autre part. On la ramène à l’étape naturelle et originale. Ensuite, il est essentiel de renouer avec les pratiques anciennes qu’adoptaient nos grandes mamans pendant cette période de la cuire.

Il faut alors adopter une technique de brossage des cheveux au jour le jour avec une brosse douce en ayant la tête baissée pendant un long moment pour s’assurer de bien parcourir tous les sens de la chevelure. C’est en faisant cela que vous débarrasserez avec efficacité les poussières et les peaux mortes de vos cheveux ainsi, vous étirez le sébum sur les longueurs pour les entretenir, martèle Julien Kaibeck. Que votre brosse soit à poils de sanglier et de très bonne qualité, entretenez-la après chaque usage avec de l’eau tiède et du savon afin de la libérer des microbes.

Sebum

Prenez aussi l’habitude pendant la cure de frotter légèrement votre crâne avec vos doigts afin d’ouvrir les ports pour favoriser une bonne respiration de votre cuir chevelu. De plus, notre taie d’oreiller doit être régulièrement remplacée selon notre possibilité, il sera  de même pour les foulards, bonnets et autres qui seront en contact de notre chevelure pendant un moment. Nous devons faire preuve d’une grande hygiène durant cette période de détox avec notre chevelure.

Au terme de votre périple, évitez de passer vos cheveux à l’eau de javel 12 fois de suite malgré que vous ayez gardé des cheveux gras pendant 30 jours. Obtenez-vous de gâcher ce grand sacrifice que vous avez eu à faire par telle sale besogne, mais opter pour un shampoing véritablement doux avec 0% de sulfates et de silicones. Le mode après-shampoings ne fera qu’alourdir vos cheveux, donc évitez-le afin de jouir pleinement de bonheur de la cure de sébum.

La cure de sébum aux cheveux gras et la vie socioprofessionnelle

Nous sommes bien conscients de combien de fois, une cure de sébum vous sera difficile à gérer si vous deviez vous rendre au travail, voir du monde ou même sortir simplement de chez vous pour des occupations pressantes. On sait aussi que le cheveu gras n’est pas look à exhiber partout en société, mais avec beaucoup de modérations et de souplesse c’est possible d’y arriver sans se faire démasquer.

Bon, pour y arriver, un seul moyen serait plus propice, celui d’attacher ses cheveux pendant la journée. Adopter le mode ‘’cheveux mouillé’’ pendant les défilés et les shootings pendant la période que coure votre détox. Toutefois, il n’est pas exclu de préférer une option torsadée pour apporter une touche originale à votre chevelure pendant cette quarantaine.

Ensuite, si l’on dispose des cheveux bien courts et flexibles à l’attache, Ingrid pense qu’adopter des coiffures avec un foulard pourrait nous aller bien. Le foulard dans les cheveux est un mode plus tendance pendant l’été, une pratique ergonomique et élégante.

Pour ceux qui ont une frange, vous n’auriez pas d’autre solution que de l’éliminer de votre visage à l’aide d’une pince à cheveux ; les petites mèches tombantes sur le front ne font de cadeau à personne.

La distraction ! Un déguisement ou un maquillage bien pensé (rouge à lèvres flash, bijou, paire de lunettes…) suffit le plus souvent pour détourner le regard sur les racines grasses pas coquines.

Enfin, gardez aussi à l’esprit: la personne qui s’aperçoive plus vos défauts physiques y compris celui de vos cheveux gras, ne serait-ce que vous-même.

Quelle idée pourrions-nous avoir sur un implant capillaire ?

L’implant capillaire est un procédé qui consiste à se faire greffer les cheveux. L’on fait recours à une telle chirurgie quand on commence par retrouver de plus en plus ses cheveux sur l’oreiller ou dans le siphon de la douche ; c’est beaucoup plus alarmant quand les cheveux commencent par fuir le front. Pour répondre de façon efficace à la chute des cheveux, il faut se tourner vers la médecine esthétique qui vous aidera à déterminer les causes et les solutions de votre problème afin de vous satisfaire.

En effet, la chute ou perte de cheveux chez les femmes a plusieurs sources, elle peut provenir du stress, de la ménopause, de la prise de certains médicaments, de coiffures top serrées, d’un brossage brutal ou encore moins héréditaire… Et, bienvenue les dégâts, le drame esthétique du siècle chez la femme. L’implant capillaire est reconnu comme la meilleure solution du moment pour qu’une femme qui perd inexorablement ses cheveux et peut laisser voir facilement la peau de son crâne.

Dès que vous feriez le bon choix de votre chirurgien, vous comprendrez que l’implant capillaire se fait en plusieurs étapes voire plusieurs séances. Dans la réalité de l’implant capillaire, on prélève chaque cheveu avec son follicule afin de favoriser son autonomie en lui permettant de garder ses caractéristiques originelles. Une préparation s’impose donc avant cette opération, quelle que soit la technique que votre chirurgien ait choisie entre les deux plus efficace d’un greffage de cheveux.

On dispose alors la greffe par bandelettes qui est une technique peu utilisée. Par ailleurs, on a l’extraction folliculaire (FUE) qui est par contre très appréciée. Ces deux techniques ont chacune leurs mérites et leurs insuffisances que nous aborderons plus tard.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal