La pelade, une maladie auto immune relative aux cheveux et sourcils

Hair Turkey
Hair Turkey

Cette maladie auto-immune, la pelade demeure encore un mal d’origine mystérieuse qui frappe les hommes, femmes et enfants. Elle ne constitue en rien un danger pour la santé, certes elle met évidemment mal à l’aise ses porteurs, car ce mal induit la perte momentanée d’une portion de cheveux sur le cuir chevelu. Elle ne manque pas de toucher également d’autres parties à poils du corps. On ne saurait réellement pas faire une lumière intégrale sur cette maladie qui reste toujours difficile à mieux appréhender. Toutefois, notre mission consiste à vous donner les essentiels à retenir sur ce fléau indéniable.

pelade

Que peut-on réellement cerner sur la pelade dans sa globalité ?

Commençons par la reconnaître comme une maladie inflammatoire chronique des follicules pileux qui provoque discrètement la chute d’une partie des cheveux ou poils sur le corps. C’est-à-dire que ce mal affecte les cavités qui constituent de base ou source pour les cheveux et les poils. Généralement, elle se planque au cuir chevelu, mais peut parfois s’attaquer aux follicules des autres poils du corps notamment les sourcils, d’où la qualification de pelade universelle.

La pelade est une maladie qui amène le système immunitaire à se prendre à ses propres cellules au sein du même organisme. Jusque-là, les causes réelles de cette maladie ne sont pas encore clairement identifiées, il serait très difficile de prévenir un mal dont on ne sait pas la réelle origine. Toutefois, une chance nous est donnée, du fait que les follicules attaqués ne sont pas détruits et peuvent se régénérer d’eux-mêmes au fil du temps. Les cheveux et poils chutés grâce à cette maladie finissent par repousser de façon simple et naturelle après le 6e vers le 18e mois.

Un mal le plus souvent relié à l’enfance, un mal à symptômes spécifiques

La crise de pelade n’épargne aucune tranche d’âge, elle ravage tout ce à quoi, elle s’intéresse sur son passage. Elle peut donc se déclencher à n’importe quel âge, toutefois ses principales cibles sont généralement les petits enfants et les adolescents. Ces cas de pelade concernent précisément les couches d’âge précédant les 20 ans. Comme on le disait plus haut, la pelade ne représente aucun risque pour la santé physique même si votre enfant touché est très jeune.

En revanche, votre soutien moral et psychologique ferait énormément du bien à cet enfant. Il vous reviendra donc de le convaincre, que ce mal n’est qu’un problème passager qui passera très vite et ne lui posera aucun tort dans la société et que vous l’appréciez tel qui est.

Par ailleurs, la pelade est l’une des infections provocantes de la chute des follicules pileux. La chute de ces cheveux se passe sous forme de plaques rondes ou ovales en nous laissant voir une peau lisse et un blanc un peu luisant. Ces plaques reflètent des cheveux cassés par millimètre, c’est la pelade la plus fréquente et régulière. La pelade décalvante totale est souvent rare, celle-ci se manifeste par la chute complète des cheveux dans leur ensemble.

De plus, on rencontre également des pelades touchées les autres parties à poils du corps. Elle peut toutefois conduite à la déperdition en plaques ou totale :

  • De sourcils,
  • des aisselles,
  • les barbes et autres.

Quelle serait la solution adéquate apportée après diagnostic d’une pelade ?

La pelade est très vite diagnostiquée par simple examen ou analyse clinique chez un médecin. Cet examen s’effectue juste par une analyse du sang pour statuer sur l’état de santé en matière des maladies auto-immunes comme la maladie de Basedow et la pelade.

En outre, les traitements qu’on peut accorder à la pelade varient en fonction de la gravité du cas présent. De façon générale, le traitement se fait de façon traditionnelle par localité en appliquant une crème de cortisone ou de minoxidil sur les parties affectées pour propulser la repousse des cheveux et poils. Ce traitement se fait dans les cas extrêmes, soient par :

  • Photothérapie, usage des rayons UV pour la soigner,
  • traitements immunosuppresseurs qui consistent à utiliser des médicaments pour inhiber le fonctionnement du système immunitaire.

Par ailleurs, vous pouvez procéder à une greffe de cheveux.

Cette maladie est difficile à appréhender parce qu’elle est imprévisible et n’évolue pas de la même manière chez tout le monde. Il n’y a rien de honteux en cela, mais la plupart de ceux qui souffrent de ce mal craignent la réaction des autres. Toutefois, pour éviter ces jugements non fondés de votre société, il serait très cool de se déguiser avec des perruques en espérant la repousse des cheveux. N’hésitez pas non plus à demander l’aide de votre médecin pour obtenir une ordonnance remboursable par la sécurité sociale, soit un minimum de 125 euros.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal