Le tourisme médical atteint par le coronavirus en Turquie : cas de la greffe de cheveux

Hair Turkey
Hair Turkey

Nombreuses sont les personnes qui voyagent vers des destinations étrangères dans le but de faire un bilan de santé ou pour une opération. Leur motivation est liée au fait qu’elles bénéficient d’une offre professionnelle à un coût souvent plus avantageux qu’en Europe. C’est ainsi que l’industrie de la greffe de cheveux en Turquie a dépassé le seuil du milliard de dollars. Cependant, depuis quelques mois une pathologie du nom de coronavirus affecte tout le secteur du tourisme médical. Ceci fait de la greffe de cheveux en Turquie un secteur tout aussi menacé.

Coronavirus économie

Pourquoi la Turquie comme destination pour la chirurgie capillaire

Au nombre, des destinations touristiques favorites figurent la Turquie, ce pays ne séduit pas uniquement grâce à ses beaux paysages. La Turquie dispose d’un autre atout commercial et il concerne le plan médical, plus précisément la greffe de cheveux. En effet, le pays offre des interventions chirurgicales de renommée internationale. Cet état de choses entraine la création de plus de 300 centres qui ont pour spécialité les implants capillaires.

Cependant, pour bénéficier d’un service impeccable il est important de savoir vers quelles structures se diriger. Les meilleurs établissements travaillent avec des chirurgiens de renommée mondiale et se sont dotés des derniers équipements. Comme si cela ne suffisait pas, les prix qu’ils pratiquent sont très en dessous de ceux proposés sur le marché européen. Tous ces paramètres font de la Turquie la meilleure destination pour une greffe de cheveux.

L’impact du coronavirus sur le secteur de la greffe de cheveux en Turquie

Depuis quelques mois, le monde fait face à une maladie qui entraine des complications respiratoires qui conduisent souvent à la mort. Le coronavirus est le nom qu’on lui donne. Après avoir frappé la chine, elle s’est étendue au reste du monde. Ainsi d’une épidémie, elle est passée à une pandémie, créant une panique générale au niveau des gouvernements du monde. De plus, le fait qu’il n’existe pas de traitement au COVID-19 oblige les gouvernements à prendre des mesures radicales comme le confinement.

Ces mesures ont un impact important sur tous les différents secteurs d’activité, l’économie tourne ainsi au ralenti. Le secteur médical n’est pas épargné, c’est donc le cas du tourisme médical qui s’effectue en Turquie. À cause de la pandémie du COVID-19, les vols vers d’autres destinations sont interdits, sinon restreints aux cas d’extrême urgence, mais les hôpitaux sont pour la plupart débordés. Toutes les ressources médicales sont mobilisées pour trouver le plus rapidement possible la solution à ce mal qui menace le monde.

Le confinement qui est la mesure radicale adoptée par les gouvernements, impose aux gens de rester chez eux, donc les voyages ne sont pas autorisés au cours de la période. Il est donc clair que la Turquie perd ainsi son marché des implants capillaires pendant le temps que durera la crise sanitaire du coronavirus.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal