QUE DOIT-ON SAVOIR À PROPOS DU CHEVEU

Hair Turkey
Hair Turkey

Élément de pilosité chez les humains, le cheveu est constitué essentiellement de kératine comme la plupart des autres phanères. Cette kératine évaluée à 95% environ dans le cheveu le protège contre l’eau de mer, les UV et plusieurs autres éléments externes qui l’agressent.

Cheveu d'un femme

La physiologie du cheveux

Le nombre de cheveux sur la tête de l’homme est compris entre 100 000 et 150 000. Et par centimètre carré la densité de cheveux est de 150 à 200 environ.

L’élément principal qui est à la base de la production du cheveu (il s’agit du follicule), est une caractéristique en matière de gêne qui porte son influence de par sa forme sur chacune des différentes couches de Kératine dans le cheveu. En effet, un cheveu rond et lisse est formé à partir d’un follicule également rond, et qui est allongé, perpendiculaire à la surface de la peau. Le cheveu plat et frisé est produit par un follicule qui présente une coupe ovale et qui est légèrement tordu. Quant au cheveu crépu, il est produit à partir d’un follicule elliptique

 

 

 

Anatomie de cheveu

Par rapport à la couleur des cheveux chez les humains, retenons qu’elle représente la pigmentation de follicules, qui sont à leur tour déterminés par deux sortes de mélanine : l’eumélanine et la phéomélanine.

Tout sur la croissance d'un cheveu

Pour qui est de leur croissance, la densité des cheveux de l’homme au cours du temps est réduite. Ils ne poussent pas de façon continuelle, mais plutôt selon un rythme qui est cyclique, périodique et qui varie selon les individus, l’âge et aussi les saisons. Les différentes phases de vie des cheveux à savoir : la croissance (anagène), la régression (catagène) et la phase de repos (télogène), se succèdent les unes après les autres jusqu’à la dernière qui correspond à la mort et à la chute des cheveux. Il est à retenir aussi que la durée du cycle de croissance des cheveux chez la femme, est supérieure à la durée enregistrée au niveau des hommes.

Le cheveu est subdivisé en deux parties distinctes : la racine, qui constitue la partie non visible, mais vivante. La tige capillaire, qui représente la partie visible, mais qui est biologiquement morte et considérée comme le poil de trois parties : le cortex, la cuticule et la médulla

Structure de cheveu

Quels sont les causes d'une chute des cheveux ?

Dans la croissance, les cheveux, de par leur vitesse est souvent beaucoup influencée par des éléments comme l’âge, les saisons et également par le gène, c’est-à-dire la composante héréditaire. Il est alors possible de produire en une vie 10 m de cheveux environ.

Parmi les causes qui sont susceptibles de modifier la croissance du cheveu, nous avons ceux qui sont d’ordre physiologique et ceux qui relèvent de la pathologie.

L’action des hormones mâles sur la pilosité masculine (barbe, moustache), est contraire à celle sur le cheveu. Car si ces hormones sont des déterminants de poussée massive de la pilosité dite masculine, elles exercent une action inhibitrice quant à la croissance du cheveu. C’est d’ailleurs ce qui justifie chez l’homme la fréquence des alopécies, et des hormonothérapies androgènes chez la femme. La testostérone représente l’un des nombreux facteurs qui sont en mesure de faire chuter les cheveux de l’homme.

 

Le cycle capillaire peut être mis en péril par des éléments comme :

La mauvaise alimentation ;

Le stress, la maladie ;

La pollution ;

Les agressions répétées.

Que savoir sur la chute du cheveu ?

Par jour, l’homme perd 30 à 60  et même parfois on peut décompter jusqu’à une centaine de cheveux. Ce déclin  des cheveux de l’homme, n’est pas seulement imputé au stress à la diète déséquilibrée. Car, les facteurs imputables à leur chute peuvent être aussi bien internes qu’externes. En effet, divisées en deux catégories, nous avons l’alopécie androgénique, qui est aussi appelée Calvitie (c’est l’une des formes de chute dont les causes sont génétiques et hormonales). L’effluvium télogène, connu sous le nom de calvitie diffuse (c’est la chute par fréquence des cheveux dont la cause est un trouble organique), représente la deuxième catégorie. Notons que les causes d’ordre génétique de chute des cheveux sont dans la majeure partie des cas, permanente alors que celles d’ordre non génétique sont plutôt temporaires.

Dans le but de réduire ou de ralentir la chute des cheveux, les traitements les plus utilisés sont entre autres  la mésothérapie, qui s’accompagne d’un mélange de vitamine et aussi de minéraux, ou avec du plasma qui est riche en plaquettes. Mais lorsqu’un qu’un cas de calvitie est enregistré, la seule alternative possible est la greffe de cheveux ou également d’implants capillaires.

Les cheveux et l’environnement

Les cheveux sont non seulement en mesure d’absorber plusieurs polluants de l’air (l’ensemble des métaux et plus spécifiquement les métaux qui sont solubles dans le gras), mais aussi d’emmagasiner des toxines qui ont été évacuées par l’organisme (il s’agit des métaux lourds que l’on peut retrouver dans les os autres phanères).

A l’instar de la laine de mouton, les cheveux humains constituent de véritables biosorbants naturels. C’est ce qui fait d’eux, des éléments très utiles en matière de recherche de traces de stupéfiants, et aussi pour le bio monitoring d’un certain nombre de polluants. 

L’hygiène des cheveux

Chez l’être humain, la chevelure représente un bel habitat du pou. Ce parasite qui est en mesure de transmettre des microbes, pourrait de même jouer un rôle dont l’important est capitale dans le système immunitaire. De même, les follicules aussi peuvent héberger de minuscules acariens.

Entretenir cheveux

L’état de santé du cheveu et de son bien-être, ou le degré d’atteinte de certaines nuisances, est mesuré par la trichologie. Un important stress ou une situation dramatique sont en mesure de faire tomber brutalement les cheveux.

La valeur symbolique des cheveux dans la culture des sociétés

Véritable élément de séduction

Dans la plupart des civilisations, les cheveux revêtent une importance capitale. En effet, ils ont un lien avec l’intimité, la pudeur, la séduction, la sexualité par le biais de la tricophilie ; le lien à l’autre par la chevelure étant une marque d’affection. Raison pour laquelle, si vous soufrez d’une calvitie, vous pouvez procéder à une greffe de cheveux pour affirmer votre charme.

Cheveux femme homme

Symbole de force et de pouvoir

Dépendant des époques et des milieux, les cheveux sont signe de force et/ou de virilité, ou encore de féminité. Colorés parfois, recouverts de cendre ou recouverts d’argile dans certains groupes ethniques au cours de diverses cérémonies. Les cheveux, chez les Francs du Haut Moyen Âge, ont été réservés uniquement aux rois et aux nobles. En Europe, la véritable chevelure a souvent été recouverte d’une perruque sophistiquée en public. Uniquement, les nobles gardaient de longs cheveux. Ensuite, en France, pendant que les hommes avaient la possibilité de garder de longs cheveux, les femmes quant à elles, étaient contraintes à regrouper leurs cheveux en chignon serrés au moyen de ruban ou autre serre-tête. L’usage de laisser tous les cheveux flottants pour les jeunes filles, et très encore pour les femmes, s’établit sous le Second Empire. Usage pouvant être vécu d’Angleterre.

Quant aux armées modernes, elles exigent pour la plupart du temps, une coupe assez courte ou tout simplement rase. Ce qui permet de réduire les risques de pullulation de poux, la facilitation du lavage et du séchage, etc., mais pour samouraï, avoir les cheveux coupés était un déshonneur.

black woman with braids and evening smokey eyes

Une relique et un souvenir

 

Le culte des reliques vouées aux saints, les promesses ou les gages d’amour ont souvent été fondés sur des mèches de cheveux. Ainsi, pour éviter que des personnes mal intentionnées se servent de ses cheveux perdus ou tombés pour jeter un sort, il fallait les cacher. Dans certaines familles, il était de coutume de conserver des dents de lait et aussi des mèches de cheveux des enfants.

China Hair

En milieux chinois, à certaines époques de l’histoire, le fait de couper les cheveux d’un adulte était signe de mutilation. Et le fait d’avoir des cheveux ras empêchait d’accéder à certaines fonctions. Quant aux moines, se couper les cheveux était une marque de distanciation d’avec l’ensemble de la vie sociale normale. Au Vietnam, on parlait d’une divination qui était fondée sur la position des cheveux et aussi des poils.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal