fbpx

Origine ethnique | Différences ethniques dans la greffe de cheveux

Table des matières

De nombreux facteurs entrent en compte dans la réussite d’une greffe de cheveux. Le plus important de tous est la qualité et le nombre de follicules pileux que l’on trouvera dans la zone donneuse du patient. Pour obtenir un résultat parfait et naturel, un diagnostic doit donc être établi préalablement à la pose d’implants capillaires. Mais, nous allons nous intéresser aujourd’hui à un autre facteur de réussite déterminant : l’origine ethnique. Il faut savoir que ce dernier entre en jeu dans toutes les phases de prise de décision concernant une transplantation capillaire. Réussite de l’intervention, mais aussi complications éventuelles ou types de pertes de cheveux, voici ce qu’il faut savoir sur les prédispositions de chaque groupe ethnique. 

 

Les habitudes ethniques conditionnent la perte de cheveux

Pour commencer, il est important de dire que les habitudes ethniques peuvent conditionner la perte de cheveux. À titre d’exemple, les femmes africaines et américaines qui ont pour habitude de tresser leurs cheveux traditionnellement très serrés, de faire des défrisages ou des extensions, sont plus touchées par l’alopécie de traction. Il s’agit d’un type de chute des cheveux ciblé sur l’avant et les côtés du crâne. Ce mode de tressage de cheveux ne date pas d’hier et constitue un vrai mode d’expression et de culture sur le continent africain. Il détermine également l’âge, le statut marital ou sociétal de la personne au sein de la tribu.

C’est pour cela que les greffes de cheveux ne peuvent pas être abordées de la même façon en fonction de l’origine des personnes. Chaque patient a en effet un type et une nature de cheveux propre et doit bénéficier d’un conseil personnalisé. Notamment pour les personnes aux cheveux afros où la chute peut être rapide et irrévocable. Si le cuir chevelu est touché, les cheveux ne repousseront pas naturellement une fois la chute entamée. Les trous se font de plus en plus visibles et deviennent un véritable handicap au quotidien. Il est essentiel de consulter un médecin spécialisé en implants capillaires afin qu’il étudie les possibilités qui s’offrent au patient. Mais, les cheveux afros sont assez complexes à recréer et ce dernier doit être particulièrement expérimenté. Il devra en outre savoir prélever les follicules pileux sans les  endommager et utiliser les dernières technologies de pointe. 

Les préférences des patients en termes de greffe de cheveux en fonction de leur origine

En fonction des origines ethniques, les patients candidats aux implants capillaires ont certaines préférences. Les greffes peuvent concerner les cheveux, mais aussi les poils de barbe. La greffe de barbe e de moustache est d’ailleurs le besoin premier des ressortissants des pays arabes qui viennent effectuer une transplantation en Turquie. Ce n’est pas étonnant lorsque l’on sait qu’avoir une barbe fournie est un symbole de puissance et de virilité pour les hommes issus du Moyen-Orient. Ils sont amateurs de lignes bien nettes contrairement aux Européens qui apprécient l’aspect naturel de la greffe de cheveux. Il existe de nombreux types de cheveux différents de par le monde, cependant on les classe majoritairement en trois groupes : les cheveux de types asiatique, caucasien ou africain. Ces classes sont différentes en termes de densité, vitesse de pousse et diamètre de la ligne des cheveux, mais leurs structures protéiques et chimique ne sont pas les mêmes. 

Les cheveux des personnes asiatiques poussent généralement plus rapidement (environ 15,3 cm par an), mais avec une densité moyenne. Les Africains ont une croissance de cheveux moins rapide et une faible densité de cheveux. Enfin, les caucasiens ont la densité la plus élevée et une croissance modérée. Pour une greffe de cheveux réussie, il faut s’assurer de la bonne densité des cheveux au niveau de la zone donneuse. Les deux composantes de la densité des cheveux sont le nombre de follicules pileux au mètre carré ainsi que le diamètre du fil capillaire. Chaque unité folliculaire comprend entre 1 et 4 follicules pileux. Après études des cheveux de chaque race, il apparait que : 

  • Les personnes asiatiques ont des mèches de cheveux arrondies et plates.
  • Les Africains ont des cheveux plats.
  • Les Caucasiens ont des cheveux de diamètre moyen.

L’appartenance ethnique à l’origine de la multiplication ou de la rareté des follicules pileux

Ainsi, les Asiatiques se voient souvent greffés avec de simples, voire doubles follicules pileux au niveau du cuir chevelu. Les personnes africaines sont implantées avec des triples follicules et les Caucasiens parfois des quadruples. Il parait étonnant que les Africains aient en fait des cheveux fins. L’aspect fourni vient du fait que leurs cheveux frisent. Cela permet d’effectuer moins de greffes au cours d’une transplantation capillaire, mais les cheveux frisés peuvent néanmoins compliquer le processus. Il faut savoir que la couche épidermique entourant le follicule pileux est plus épaisse et plus résistante chez les personnes de couleur noire. Cela peut s’avérer être à l’origine de lésions post-opératoires. De plus, ils ont un risque accru de développer une chéloïde au niveau des cicatrices.

Il s’agit d’une formation anormale de plaies signe d’une mauvaise réparation des tissus après greffe. Les personnes africaines sont davantage soumises à ce type de complication que les autres ethnies. Il est possible de les éviter en consultant le bon médecin, expérimenté et formé et en prenant rendez-vous dans une clinique dotée des derniers matériels technologiques. Certains médecins se sont d’ailleurs spécialisés dans les implants capillaires sur les personnes d’origine africaine. Ce type de greffe nécessite en effet une compétence et une technique particulière pour observer des résultats parfaits. Les Asiatiques aussi ont besoin de moins de cheveux greffés pour accéder à une masse capillaire volumineuse. Cela est dû à leurs mèches intense et dense. Les zones donneuses sont souvent établies plus petites que chez les personnes d’origine caucasienne.

La méthode d’implants capillaires DHI

Les Asiatiques ont un métabolisme plus réactif au niveau des follicules pileux. Il faut alors prendre garde au mode de conservation et de stockage, car ces derniers se déshydratent très vite. Ils doivent alors être conservés en extérieur jusqu’au moment de la greffe. C’est pour cela que nous conseillons la méthode d’implantation de cheveux DHI pour les personnes asiatiques. Cette technique permet de réduire le temps de sortie des tissus des follicules pileux et ainsi garantir une greffe sécurisée. 

Couleur de cheveux et densité sont liés

La couleur des cheveux conditionne aussi la densité. La plus importante est celle de la race caucasienne qui peut présenter des cheveux raides, ondulés ou bouclés et une vaste palette de teintes allant du noir de jais au blond polaire. Les blonds sont les personnes présentant la plus forte densité avec 146 000 mèches et les roux la moins importante avec 86 000 mèches de cheveux. Les Caucasiens sont le groupe ethnique le plus prédisposé à la chute des cheveux (alopécie androgénique) en comparaison avec les Asiatiques et les Africains. Cela est également dû à la forme du crâne : la zone qui s’étend de l’arrière de la tête au bout du nez est plus large ce qui génère des pertes plus importantes au niveau des régions du front et des tempes. 

Quelle origine ethnique est la plus prédisposée à la greffe de cheveux ?

Les Caucasiens ont ainsi besoin de plus de greffes que les autres groupes ethniques, cependant leurs cheveux sont plus souples, et donc malléables. Leurs follicules pileux sont également moins longs ce qui aide lors de la collecte au sein de la zone donneuse. Ils sont ainsi moins soumis aux risques d’endommagement des follicules, mais aussi de rejet à la pose. Ils peuvent ainsi opter pour différentes techniques d’implants capillaires : saphir FUE, DHI ou greffe de cheveux non rasés.

Hair Turkey
Hair Turkey

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

Video Playlist
1/5 videos
1
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
10
2
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
07:06
3
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
51
4
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
01:33
5
Reportage historique du 04 déc 1980
Reportage historique du 04 déc 1980
03:20

découvrir

demandez un rendez-vous >>