fbpx

Greffe de cheveux synthétiques et greffe de cheveux naturels : ce qu’il faut savoir

Table des matières

Callypso Cavallo
Callypso Cavallo

De nombreux patients qui envisagent de faire une greffe de cheveux se demandent quelle est la différence entre une greffe de cheveux synthétiques et une greffe de cheveux naturels. 

greffe de cheveux synthétiques

Qu'est-ce qu'une greffe de cheveux synthétiques ?

La greffe de cheveux synthétiques est une technique d’implants capillaires qui utilisent des cheveux synthétiques, le plus souvent fait à partir de polypropylène (une matière plastique). Il existe un grand choix de couleur et de textures (lisse, bouclé ou frisé) pour s’adapter à la chevelure d’un maximum de patients.

Le principal avantage de cette technique est que, contrairement à la greffe de cheveux naturels, avec la greffe de cheveux synthétiques il n’y a pas besoin d’attendre que les cheveux repoussent, les résultats sont visibles instantanément.

Néanmoins, cette technique comporte de nombreux inconvénients. Les cheveux greffés étant synthétiques, ils ne poussent pas. Il n’est donc pas possible d’adopter différentes coupes de cheveux. Si les cheveux naturels du patient blanchissent, les greffons garderont leur couleur, ce qui donne une chevelure bicolore peu esthétique.

greffe de cheveux artificiels
1. Cheveu artificiel, 2. Tissu conjonctif/cicatriciel non spécifique (potentiellement infecté), 3. Glande sébacée/sébum, 4. Couche germinative (stratum basale), 5. Cheveu naturel, 6. Muscle capillaire, 7. Épiderme, 8. Couche cornée, 9. Derme, 10. Vaisseaux sanguins

Comment ça marche ?

Lors d’une greffe de cheveux synthétiques, le médecin procède tout d’abord à une anesthésie locale. Ensuite il vient « nouer » les greffons de cheveux synthétiques sous le cuir chevelu. Il est possible d’implanter entre 800 et 1 500 greffons par séance de greffe de cheveux synthétiques.

Quels sont les risques ?

La greffe de cheveux synthétiques comportent de nombreux risques pour la santé, si bien qu’elle a été interdite par la FDA (Food and Drug Administration) américaine en 1983, quelques années seulement après la mise au point de la technique. Cette décision a été motivée par les risques d’allergies et de rejets liés au manque de compatibilité biologiques entre les greffons en matière plastique et les tissus humains.

Les fabriquants de cheveus synthétiques destinés aux greffes ont tenté de pallier à ce problèmes de compatibilité et de risque d’infection en utilisant du collagène et des ions argents sur la ‘racine’ des cheveux synthétiques. Le collagène est une protéine naturellement présente dans les tissus humains qui assurent notamment l’élasticité de la peau. 

Le collagène dont les fabriquants enduisent la « racine » des cheveux synthétiques est censé stimuler la cicatrisation. Néanmoins, il n’a jamais été prouvé qu’implanter du collagène sous la peau avait un quelconque effet bénéfique. Les risques d’allergie demeurent importants.

Il en va de même pour les ions argents, les fabriquants prétendent qu’ils permettent de prévenir les infections, cela est vrai pour un usage externe, mais est encore une fois infondé pour un usage interne, et les risques d’allergies sont bien présents.

Au délà des risques médicaux encourus par les patients subissant une greffe de cheveux synthétiques, la question de la durabilité des résultats se posent. En effet, il n’est pas rare que 20% des greffons tombent dans l’année suivant la greffe. Les greffons étant composés de matière plastique, on peut également se demander comment ils vont veillir dans le temps et à quoi ils ressembleront au bout de quelques années de shampoing et de séchage.

Qu'est-ce qu'une greffe de cheveux naturels ?

Il existe plusieurs techniques de greffes de cheveux naturels, la FUE et la DHI sont les plus utilisées aujourd’hui. Le principe est toujours le même : prélever les follicules pileux du patients sur les côtés et à l’arrière de la tête, là où les cheveux ne tombent pas, et les implanter sur les zones chauves, au sommet du crâne. 

L’avantage de cette technique est que les greffons sont les propres cheveux du patients. On ne voit donc pas de différence entre les greffons et les cheveux d’origine. De plus, les greffons se comportent comme les cheveux d’origine et suivent le cycle de vie normal du cheveux : ils poussent comme les cheveux naturels. Il est donc tout à fait possible de varier les coupes de cheveux plus ou moins courtes. Les greffons, comme les cheveux naturels, poussent en moyenne d’un centimètre par mois.

Comment ça marche ?

Lors d’une greffe de cheveux naturels, le médecin commence par procéder à une anesthésie locale afin de pouvoir procéder à l’opération sans douleur pour le patient. Ensuite, la procédure varie en fonction des techniques. Dans tous les cas, les greffons sont prélevés dans la zone donneuse, sur les côtés et à l’arrière de la tête. 

Cette zone est celle des cheveux dits « éternels ». Ce sont des cheveux qui ne sont pas sensible à l’androgène. L’androgène est une hormone semblable à la testotérone, c’est une hormone masculine qui entraînent la chute des cheveux. Ce phénomène est appelé alopécie androgénique, et plus comminément, calvitie.

Les greffons sont donc prélevés dans une zone qui n’est pas impacté par l’androgène, ce qui permet au résultat de la greffe d’être durable. Après l’opération, il faut attendre environ 6 mois pour observer les premiers résultats. En effet, les cheveux greffés étant des cheveux naturels, ils suivent le cycle de vie normal du cheveux.

Quels sont les risques ?

La greffe de cheveux naturels comprend très peu de risques si elle est réalisée par un médecin expérimenté. Il n’y a pas de problème de compatibilité biologique car les greffons proviennent du patient et que le corps reconnait ses propres follicules. Le seul risque est celui d’un infection, mais il peut être facilement écarté en choississant une clinique aux normes d’hygiène strictes.

Enfin, les techniques de greffes de cheveux naturels bien réalisées ont un pourcentage négligeable de perte de greffons. Une fois cicatrisé, les cheveux greffés sont comme les cheveux d’origine. Il convient néanmoins de bien suivre les consignes post-opératoires pour ne pas endommagé les greffons, la période post opératoire étant particulièrement sensible.

rejoignez notre groupe partage fb https://www.facebook.com/groups/implantcapillaire

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

Video Playlist
1/6 videos
1
2
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
10
3
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
07:06
4
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
51
5
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
01:33
6
Reportage historique du 04 déc 1980
Reportage historique du 04 déc 1980
03:20

découvrir

demandez un rendez-vous >>