fbpx

La perte de cheveux pendant la grossesse

Table des matières

La grossesse est une période importante dans la vie de nombreuses femmes. Le fait de porter un bébé et de le sentir se développer est particulièrement enchanteur, mais aussi responsable de nombreux changements physiques et physiologiques. Les hormones sont en effet à l’origine de certaines perturbations au niveau du corps et de l’esprit. La perte de cheveux pendant la grossesse est un fait fréquent, mais il faut être capable de le reconnaître et d’agir en fonction. Voici de quoi vous éclairer sur le sujet. 

Pourquoi la grossesse peut-elle impacter la santé de vos cheveux ?

Selon les femmes, les répercussions de la grossesse sur leur masse capillaire peuvent être diverses et variées. Certaines personnes (environ 1/3 des femmes enceintes) diront en effet que leurs cheveux leur semblent plus beaux et plus forts à partir du quatrième mois. Pour les autres, la situation peut s’avérer plus complexe. Elles constatent en effet que leurs cheveux sont secs, cassants et que les follicules pileux semblent réagir différemment de d’habitude. 

Malheureusement, il n’est pas possible de savoir comment les cheveux vont réagir avant d’être réellement confrontée à une grossesse. De plus, les femmes ayant plusieurs grossesses le savent bien : celles-ci peuvent être tout à fait différentes. Mais, rassurez-vous : la plupart des femmes n’ont des problèmes capillaires que temporaires. Il est en effet extrêmement rare que les cheveux soient impactés durant les neuf mois de grossesse. Généralement, les cheveux sont plein de vitalité lors du dernier trimestre.

L’état des cheveux durant les 3 premiers mois de grossesse

Il est fréquent que les cheveux s’épaississent au cours des trois premiers mois de grossesse. Ils n’auront pas pour autant poussé, car le cycle d’allongement classique du cheveu est de 0,5 cm par mois. Le haut taux d’œstrogènes lorsque l’on est enceinte fait que les cheveux prennent en volume et en épaisseur. De plus, le sébum est moins présent au niveau des follicules pileux qui se multiplient plus rapidement. Mais, cette baisse de sébum contribue en contrepartie à assécher vos cheveux. N’hésitez pas à utiliser des masques hydratants dans le premier trimestre de grossesse.

La chute des cheveux lorsque l’on est enceinte

Durant la grossesse, il est très fréquent que l’on perde une petite quantité de cheveux. Mais, cela se régule par le fait que vos cheveux soient plus fournis en milieu et fin de grossesse. L’augmentation des œstrogènes peut obliger vos cheveux à rester plus longtemps que prévu en anagène mais, la perte de cheveux peut aussi survenir après l’accouchement, lorsque que le taux d’œstrogènes baisse. Quoi qu’il en soit, cette situation est temporaire. 

Il est d’ailleurs plus fréquent de constater une perte de cheveux après la naissance du bébé que durant la grossesse. Mais, tout dépend de l’état de santé de la femme enceinte et de ses fluctuations hormonales. Si cette perte vous semble importante ou qu’elle persiste, il est possible que vous manquiez de certaines vitamines et nutriments. En cas de doute, n’hésitez à prendre le conseil de votre médecin traitant. 

Pourquoi peut-on perdre nos cheveux durant la grossesse ?

Comme nous vous l’avons expliqué, l’augmentation du taux d’hormones peut causer la perte des cheveux enceinte. Les œstrogènes attaquent en effet les follicules pileux et on peut alors être en déficit de vitamines et minéraux suite à l’arrêt de la contraception. Les chutes de cheveux les plus constatées ont lieu entre le 1er et le 5e mois de grossesse et sont généralement passagères. Cela concerne environ la moitié des femmes enceintes. Après l’accouchement, il est également fréquent de perdre à nouveau quelques cheveux. On constate ce phénomène entre 6 et 12 mois après la naissance. Mais les modifications hormonales peuvent aussi être à l’origine d’autres pathologies provoquant des pertes de cheveux :

  • Les carences alimentaires : les femmes enceintes ont besoin de davantage de nourriture de qualité. Les vomissements fréquents lors du premier trimestre de grossesse peuvent générer des carences nutritives. Le manque de fer, de protéines, de minéraux et de vitamines peut ainsi causer la chute des cheveux. A contrario, une consommation excessive de vitamines peut également générer une chute capillaire.
  • Les pathologies de la femme enceinte : la perte de cheveux peut être engendrée par un diabète gestationnel, une hypertension artérielle ou une infection. Par ailleurs, certains traitements médicamenteux peuvent aussi être à l’origine de la perte de cheveux. Dans ce cas, il faudra consulter un  médecin sans attendre.
  • Les prédispositions génétiques : si votre mère perdait ses cheveux en étant enceinte, vous avez de grandes chances de les perdre aussi.
  • Les problèmes de thyroïde : certaines femmes y sont sujettes et cela affecte le système digestif, le métabolisme, l’état psychologique et même la masse capillaire et les ongles. 
  • Certaines maladies gynécologiques : par exemple le syndrome des ovaires polykystiques peut augmenter la fréquence de pousse des poils ou au contraire entraîner leur chute.
  • Les maladies du cuir chevelu : comme les allergies de la peau peuvent détériorer les follicules pileux et causer leur chute.

Comment éviter la chute de cheveux enceinte ?

Même si l’on ne décide pas si l’on va perdre ou non ses cheveux en étant enceinte, et qu’il s’agit le plus souvent d’une phase temporaire, on peut toutefois utiliser certains moyens pour prévenir ce problème : 

  • Les soins capillaires : les huiles pour cheveux peuvent jouer un rôle dans la bonne santé de ces derniers. Appliquez une huile nourrissante (olive, coco ou amande douce)  deux fois par semaine au coucher et laissez poser toute la nuit sous un bonnet.
  • Attention aux agressions : lorsque vous êtes enceinte, mais aussi d’une manière plus générale, évitez de trop utiliser le fer à lisser, sèche-cheveux, etc. Lors du démêlage, privilégiez un peigne aux larges dents qui n’arrachera pas vos cheveux. Enfin, évitez de démêler vos cheveux mouillés, car le risque de perte est accru.
  • Ayez un mode de vie sain : mangez équilibré sera bénéfique pour vous et votre bébé. De plus cela évitera les risques de carences variées. Abusez des antioxydants tels que les fruits et les légumes qui protégeront aussi votre cuir chevelu.
  • Évitez les sources de stress : le stress est très nocif sur la santé, mais aussi sur la beauté des cheveux. De plus, il est important que votre bébé n’y soit pas soumis. Tentez les méthodes de relaxation telles que la méditation.
  • Choisissez bien vos produits capillaires : il faut essayer d’opter pour des soins et shampooings naturels, dénués de substances chimiques : cela fera du bien à vos cheveux et ne nuira pas au développement de votre bébé.
Hair Turkey
Hair Turkey

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

Video Playlist
1/5 videos
1
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
10
2
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
07:06
3
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
51
4
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
01:33
5
Reportage historique du 04 déc 1980
Reportage historique du 04 déc 1980
03:20

découvrir

demandez un rendez-vous >>