Tout connaitre sur la calvitie

Hair Turkey
Hair Turkey

La calvitie est une perte de cheveux apparaissant notamment chez certains hommes vers la vingtaine. C’est un phénomène qui est le plus souvent héréditaire et est, dans la majeure partie des cas, irréversible. Les symptômes se font très vite remarquer dès la puberté de ces individus ou un peu plus tard chez d’autres. Néanmoins, ces signes avant-coureurs sont pratiquement les mêmes. Une chute de cheveux en grande quantité, une partie du front dégagée, un haut du crane commençant à se dégarnir… Tout connaître sur la calvitie. C’est maintenant.

Les causes de l’alopécie

Techniquement, la calvitie est le résultat d’un excès d’hormone mâle qui est l’androgène, d’où la dénomination alopécie androgénique. Le phénomène est présent chez les hommes de la même famille dû à son caractère héréditaire. En fait, l’androgène va faire en sorte que les testostérones se transforment en dihydrotestostérone accélérant à son tour le cycle de vie du cheveu qui va tomber rapidement. Mis à part le facteur hormonal, il existe des facteurs externes qui favorisent la chute des cheveux comme le stress.
Mais il existe également des apports nutritifs qui entre en ligne de compte pour le renforcement des cheveux et la santé du cuir chevelu. Ainsi, la carence en vitamines et en certains nutriments entraîne un déséquilibre rendant la chute plus rapide.
Il faut également porter une attention particulière sur les produits que l’on utilise sur les cheveux. Certains produits de soin comme les shampoings, la teinture ou encore les gels pour cheveux sont, en effet, très agressifs. Après une utilisation prolongée, ceux-ci vont affecter le cuir chevelu.
Enfin, l’utilisation de certains médicaments ayant pour base les anticoagulants, les amphétamines etc. constitue une source d’une perte de cheveux. Ainsi avant d’utiliser un médicament, il est toujours indispensable de connaitre leurs effets indésirables afin de pouvoir prendre les précautions nécessaires.

En cas de symptômes de la calvitie, que faire ?

Toute chute de cheveux n’est pas forcément une calvitie. Il arrive très souvent qu’à chaque coiffage, la personne, homme ou femme, perde une cinquantaine à une centaine de cheveux. Cette réaction est toutefois normale donc ne pas s’alerter à la moindre suspicion. Dans d’autres cas, il peut arriver que la personne perde soudainement une grande quantité de cheveux et rendant le crane clairsemé. Ce dernier cas est le plus souvent une réaction symptomatique d’une carence ou d’une maladie plus grave.
Dans tous les cas, pour être certain que le symptôme est réellement celui de la calvitie, il est conseillé de consulter un spécialiste. Un dermatologue est le seul apte à faire un meilleur diagnostic de l’alopécie. Cependant, en un seul coup d’œil, le spécialiste peut déterminer s’il s’agit ou pas d’une calvitie. Puis, après un diagnostic plus approfondi, on pourra déterminer s’il s’agit d’une calvitie patente, d’une calvitie génétique ou d’une autre pathologie.

Prévention de la calvitie

Il existe des gestes simples au quotidien préconisés pour lutter contre la perte de cheveux. D’abord, il est important de bien choisir le type de produits que l’on utilise sur les cheveux. Plusieurs shampoings se présentent, par exemple, comme étant bons pour les cheveux grâce aux nutriments qui les composent. Pourtant, ceux-là peuvent quelques fois être agressifs lors d’une utilisation abondante ou sur le long terme. Certains chercheurs ont ainsi trouvé que le ketoconazole, qui est un antifongique utilisé contre les pellicules, réduit largement les chutes de cheveux. Il permet de réduire considérablement le taux de testostérone ainsi que la transformation de l’hormone en dihydrotestosterone ou DHT qui est à la base de la perte de cheveux.
Sinon, pour s’assurer d’une meilleure santé capillaire, rien de plus efficace qu’une bonne alimentation. La consommation excessive des produits de friture ou de graisse entraîne une énorme production de glande sébacée et encourage par la suite la transmutation de la testostérone en DHT. Il en est aussi le cas de la consommation excessive de sucre qui est pareillement un facteur déclenchant la sécrétion en grande quantité de testostérone dans les tissus folliculaires.


Calvitie et psychologie

Au premier regard, la calvitie et la psychologie paraissent comme des éléments entièrement distincts. Or, elles ont des liens intrinsèques en ce sens que la perte de cheveux peut être due aux difficultés relatives à la question de l’acceptation de soi. Quand la personne découvre qu’elle a une calvitie, sa première réaction serait de stresser et se refermer sur elle-même. Il est assez compliqué pour certains hommes d’accepter la tête dégarnie ou avoir le front dégagé qui attire un regard différent de la part de l’entourage. L’alopécie a donc un effet psychologique déterminant, et cela devient de plus en plus inévitable. L’acceptation du nouveau soi est un grand pas à faire quand on est certain que l’on est atteint de calvitie.
L’homme peut, d’un côté, décider de s’assumer et de porter une nouvelle apparence avec le crâne rasé. Au fur et à mesure qu’il adopte cette apparence, il sera plus enclin à s’accepter et à aller mieux dans sa peau. D’autres ne peuvent pas accepter de vivre sans cheveux et décident à trouver un moyen pour cacher à tout prix cette calvitie. Dans cette dernière situation, on peut envisager plusieurs remèdes proposés par la science.

Médication contre la calvitie

Nombreuses sont les solutions proposées par la science pour venir à bout de l’alopécie. Le traitement à adopter dépend cependant de la cause. Une cause externe serait plus facile à desceller et à remédier alors qu’un facteur intrinsèque nécessiterait une intervention plus sérieuse et technique. Voici quelques échantillons de traitements qui sont le plus souvent pratiqués chez les patients.

Il existe des médicaments dont certains semblent être efficaces contre la perte de cheveux. Les médicaments à base de Minoxidil sont les plus couramment utilisés. Ce médicament est très efficace s’il est pris dès les premiers symptômes. En ralentissant la chute de cheveux, le Minoxidil aide quelques fois à la repousse des cheveux. Le traitement se présente sous deux formes, soit la personne applique une lotion sur le cuir chevelu soit elle le prend sous forme de comprimés. Dans tous les cas, il semble que ce type de traitement se poursuivrait à vie si l’on veut en profiter sur le long terme. Seul le médecin pourra ainsi prescrire ce type de médication et juger de l’efficacité de ce remède.

Recours ultime, la greffe de cheveux

En imposant des disciplines quelque peu drastiques, la prise de médicaments présente des inconvénients qui ne sont pas très pratiques pour certaines personnes. Aussi, certains hommes décident de remédier de façon plus définitive à l’alopécie en recourant à la greffe. Les cliniques spécialisées pratiquent le plus souvent le prélèvement de bande de cuir chevelu que l’on implante sur le cuir dégradé. Selon la surface à couvrir, l’intervention peut être répétée, mais seulement selon la recommandation du médecin. L’avantage du micro greffe est que la personne aura des cheveux naturels et qu’elle n’aura à suivre aucun autre traitement. Cette intervention en particulier demande un très grand investissement et donc n’est pas adaptée à toutes les bourses. Mais, il est toujours possible de choisir des implants synthétiques qui se rapprochent des vrais cheveux au seul inconvénient du risque de rejet.

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal