fbpx

Les saignements suite à un implant capillaire en Turquie

Table des matières

Clara Lepocreau
Clara Lepocreau

Suite à votre greffe de cheveux en Turquie, des petits saignements situés sur la zone receveuse ainsi que sur la zone donneuse peuvent généralement apparaître. Les saignements surviennent souvent durant les premières 24 heures post-opératoires. Dans la grande majorité des cas, ces saignements sont sans conséquences. Le patient n’a donc aucune inquiétude à avoir.

Ces saignements interviennent après l’intervention car pendant l’opération chirurgicale le médecin vous injecte un produit anesthésiant qui contient de l’adrénaline. L’adrénaline, qui dispose d’une propriété vasoconstrictrice, permet de diminuer considérablement les éventuels saignements pouvant survenir durant l’implantation de cheveux en Turquie. C’est donc pour cette raison que des saignements peuvent survenir après la greffe de cheveux, lorsque le produit anesthésiant disparaît du corps.

Toutefois, des saignements post-opératoires peuvent également apparaître si le patient ne dispose pas d’un bon état de santé et d’un mode de vie sain. Par conséquent, il est donc important de suivre tous les conseils prodigués par le chirurgien lors d’une greffe de cheveux en Turquie.

Quelles sont les causes des saignements pendant et après une greffe de cheveux en Turquie ?

Comme évoqué précédemment, les petits saignements pouvant intervenir suite à un implant capillaire en Turquie sont dans la majorité des cas bénins. En effet, les saignements constituent simplement l’un des effets secondaires du prélèvement des unités folliculaires sur la zone donneuse et de l’ouverture des canaux sur la zone receveuse.

En règle générale, ces saignements prendront l’apparence de petits points de sang qui viendront s’assécher pour former une petite croûte. Ce processus sera plus visible sur les personnes ayant une forte calvitie. Le patient ne doit donc pas toucher les croûtes qui tomberont par elles-mêmes.

Il faut toutefois préciser que les saignements pendant l’implantation de cheveux en Turquie et post-opératoires peuvent parfois avoir d’autres causes.

Les saignements durant une greffe de cheveux en Turquie

Le stress ou l’anxiété ressenti par le patient durant l’opération chirurgicale liée à la greffe de cheveux peut augmenter les saignements capillaires au cours de l’intervention. En effet, cette émotion peut augmenter la pression artérielle et donc favoriser les saignements. Il est donc primordial que le patient soit détendu. Mais d’autres petites astuces simples et efficaces peuvent également être pratiquées par le chirurgien pour éviter tout saignement inutile :

  • Au moment où le chirurgien procède à l’ouverture des canaux, ce dernier pourra placer la tête du patient un petit peu en arrière afin de réduire l’afflux sanguin présent au sein du cuir chevelu.
  • La salle d’opération devra également disposer d’un éclairage relativement faible puisqu’une forte intensité lumineuse augmente aussi l’afflux sanguin vers le cuir chevelu.
  • Lors de l’intervention chirurgicale la médecin utilise généralement une solution saline congelée qu’il place au niveau du scalp. Cette solution va permettre de créer une vasoconstriction qui va pouvoir empêcher les petits saignements.
  • Le chirurgien veillera également, tout au long de l’opération de greffe de cheveux en Turquie, à ce que la pression artérielle soit bonne pour éviter d’éventuels saignements indésirables.

Bien que ces différents conseils et astuces soient relativement simples à respecter pour éviter les effets secondaires, il est important de choisir un chirurgien expérimenté en matière d’implant capillaire en Turquie. En effet, plus il sera expérimenté et plus il aura l’habitude d’appliquer toutes ces étapes favorables à une bonne implantation capillaire. De plus, un médecin expérimenté pourra également vous permettre d’obtenir une prise en charge ainsi que des services de qualité qui ne pourront que vous rassurer concernant votre greffe de cheveux en Turquie. D’ailleurs, vous pouvez déjà réaliser un diagnostic capillaire pour savoir si la réalisation d’une greffe de cheveux est possible.

Les saignements après un implant de cheveux en Turquie

Dans la majorité des cas, les saignements post-opératoires se produisent uniquement durant les premières 24 heures suivants l’implantation de cheveux. Il faut également préciser que ces saignements sont d’une très faible intensité.

Toutefois, si le patient n’a pas fait l’effort de respecter les règles énoncées par le chirurgien avant et après son implantation de cheveux en Turquie, il est possible que des saignements « anormaux » surviennent. De plus, la génétique peut également jouer un rôle dans l’intensité des saignements post-opératoires. En effet, les patients ayant des troubles héréditaires de la coagulation du sang doivent impérativement en informer le chirurgien avant le début de l’intervention afin que ce dernier prenne toutes les dispositions nécessaires au bon déroulement de votre greffe de cheveux en Turquie. Il devra effectivement réaliser une évaluation d’hémostase ainsi qu’un dépistage de certains antécédents hémorragiques.

Comme évoqué ci-dessus, plusieurs éléments, qui vous auront été déconseillés par le chirurgien, peuvent donc venir causer des saignements post-opératoires excessifs :

  • La prise de certains médicaments
  • Un traumatisme du cuir chevelu
  • Une mauvaise alimentation
  • La prise d’alcool ou le tabagisme
  • Des activités physiques excessives

Afin d’éviter les saignements inutiles, voici quelques explications et des conseils concernant ces contre-indications.

La prise de médicaments et les saignements après une greffe de cheveux en Turquie

Certains médicaments doivent être interrompus au minimum une semaine avant l’intervention (au mieux deux semaines) ainsi qu’un jour après l’opération chirurgicale de greffe de cheveux :

  • Les traitements anticoagulant
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdien
  • Les traitements composés d’acide acétylsalicylique, plus communément appelé l’aspirine
  • La vitamine E
  • Les traitements composés d’héparine

Tous ces traitements rendent effectivement le sang beaucoup plus fluide et donc augmentent la probabilité des saignements post-opératoires. Toutefois, il est important de préciser que le patient ne doit pas arrêter ses traitements tout seul. Il doit impérativement demander l’avis à son médecin traitant.

Ainsi, il est nécessaire de rappeler que le patient souhaitant subir une greffe de cheveux en Turquie doit être le plus honnête possible avec son chirurgien pour que ce dernier réalise la meilleure implantation capillaire possible. En effet, afin d’éviter au maximum les effets secondaires et indésirables de la greffe de cheveux, le patient doit bien prendre le temps de préciser ses antécédents médicaux ainsi que les traitements suivis.

Le traumatisme du cuir chevelu et les saignements après un implant de cheveux en Turquie

La zone receveuse, qui subira une ouverture de ses canaux, sera très sensible suite à l’implantation de cheveux en Turquie, et notamment durant les premiers jours. Le patient doit donc accorder une très grande attention à cette zone afin de la préserver de tout traumatisme. Pour ce faire, il devra suivre scrupuleusement les conseils prodigués par son chirurgien.

Les conseils utiles pour éviter les traumatismes au niveau de la zone receveuse sont divers et variés :

  • Le patient doit veiller à ce que la zone receveuse soit toujours propre
  • Le patient doit également protéger cette zone des éventuels coups violents comme le fait de se cogner dans le coin d’un placard resté ouvert ou encore le fait de ne pas baisser assez la tête en entrant dans une voiture… Il faut savoir que même un petit traumatisme peut provoquer des saignements ou des ecchymoses sous-cutanés. Ainsi, lors d’un traumatisme aussi léger soit-il, ce n’est pas parce que la zone receveuse ne saigne pas que l’implant capillaire réalisé en Turquie ne se trouve pas compromis.
  • Le patient devra aussi désinfecter cette zone de manière minutieuse et douce

Si le patient remarque qu’il n’a pas correctement désinfecté la zone ou bien qu’il a reçu un traumatisme au niveau de la zone ayant subi une ouverture des canaux, il vaut mieux qu’il contacte son chirurgien au lieu de se lancer dans des remèdes « faits maison ». En effet, seul le chirurgien pourra juger si la greffe de cheveux est compromise ou non.

Alcool / tabagisme et les saignements après une greffe de cheveux en Turquie

En plus d’être mauvais pour la santé des futurs cheveux, le tabagisme et la prise d’alcool peut également grandement influencer l’apparition de certains saignements post-opératoires.

Comme dans de nombreuses opérations, le tabagisme aggrave les effets indésirables pouvant intervenir suite à une implantation de cheveux en Turquie. Le tabagisme va effectivement jouer un rôle dans la mauvaise consolidation des micro-incisions réalisés durant l’ouverture des canaux. Mais le tabagisme va également retarder la cicatrisation des plaies dues à l’extraction des unités folliculaires. Le tabagisme, en permettant une hypoxie, c’est-à-dire une diminution de l’apport d’oxygène, va contribuer à faire persister les saignements. Il est donc vivement conseillé aux patients de diminuer, voire même de cesser, le tabagisme durant plusieurs jours avant et après la greffe de cheveux en Turquie.

Concernant la prise d’alcool, il est strictement déconseillé d’en consommer au minimum 7 jours avant l’intervention chirurgicale. Cette contre-indication concerne toutes les boissons alcoolisées, y compris le vin et la bière. En effet, rien que la prise d’un seul verre de vin peut venir considérablement altérer la processus d’hémostase et provoquer des saignements anormaux. En retardant le processus d’hémostase, la prise d’alcool peut également engendrer des infections ou des nécroses.

Mauvaise alimentation et saignements suite à une implantation capillaire en Turquie

Bien que la prise de certaines vitamines et le suivi d’une thérapie alternative puissent s’avérer utiles dans certaines situations, ce n’est pas forcément le cas lors d’une greffe de cheveux en Turquie. En effet, ces pratiques peuvent avoir un impact négatif sur le fonctionnement plaquettaire du patient.

Le chirurgien préconisera donc l’arrêt de la thérapie alternative durant plusieurs jours à son patient. De plus, des remèdes à base de certaines plantes ou des compléments pourront également être déconseillés au patient :

  • L’ail. Bien qu’elle dispose de nombreux avantages, notamment dans le fait de renforcer le système immunitaire, elle dispose cependant de l’inconvénient d’avoir un impact non négligeable sur l’apparition de saignements post-opératoires.
  • La graine de lin. Bien que ses vertus riches en oméga-3 soient utiles dans certains cas, son effet anti-inflammatoire provoquera un dysfonctionnement au sein du processus d’hémostase nécessaire pour une bonne greffe de cheveux.
  • La camomille. Bien qu’elle soit très utile pour les personnes sujettes aux migraines, son effet anti-inflammatoire n’est pas recommandé lors d’une implantation capillaire.
  • Le gingembre. Bien qu’il soit recommandé pour lutter contre les nausées, il peut cependant provoquer un effet anti-plaquettaire lors d’une intervention chirurgicale.
  • Le thé vert, le curcuma, la tisane, le marronnier…
  • La vitamine E. Il a été scientifiquement prouvé que cette vitamine joue une rôle important sur le processus d’hémostase. Le chirurgien demandera donc à son patient d’arrêter la prise de vitamine E au minimum trois semaines avant l’intervention.
  • Les aliments riches en vitamine E : les huiles végétales, les œufs, le germe de blé, la margarine ou encore les noix.
  • Le magnésium. Ce complément est également connu pour avoir un impact sur les éléments plaquettaires.

Afin d’éviter les éventuels saignements pouvant intervenir suite à un implant capillaire en Turquie, il est recommandé aux patients d’arrêter la prise de toute cette liste au minimum trois semaines avant l’intervention chirurgicale.

Les activités physiques et les saignements après la greffe de cheveux en Turquie

La fréquence cardiaque ainsi que la circulation sanguine augmentent nécessairement durant la pratique d’une activité physique. Cette augmentation va par la même occasion faire augmenter les saignements post-opératoires. De ce fait, le chirurgien conseille généralement aux patients de ne pratiquer aucune activité sportive au minimum pendant le mois suivant l’implantation capillaire en Turquie. Il est d’ailleurs également recommandé d’éviter toutes relations sexuelles durant au minimum une semaine après une greffe de cheveux.

En plus de faire augmenter la circulation sanguine et la fréquence cardiaque, la pratique d’une activité physique engendre également de la transpiration qui ne permet donc pas de garder la zone receveuse propre. En outre, une activité sportive peut également provoquer des traumatismes au cuir chevelu qui sont vivement déconseillés pour la bonne réussite de l’implantation.

Les saignements capillaires au niveau de la zone receveuse d’une greffe de cheveux

L’adrénaline contenu dans le produit anesthésiant permettra à la zone receveuse de saigner de manière raisonnable, voire pas du tout dans certains cas. En effet, l’adrénaline, également appelée épinéphrine, va permettre de réduire le taux sanguin au niveau du cuir chevelu du fait de la propriété vasoconstrictrice dont elle dispose.

Le fait de ne pas saigner sur la zone receveuse au moment de l’intervention est important pour la bonne pratique de la greffe de cheveux en Turquie. En effet, la présence d’un saignement pourra gêner le chirurgien qui ne pourra pas voir correctement les canaux lors de la mise en place des unités folliculaires extraites de la zone donneuse.

Les saignements capillaires au niveau de zone donneuse d’une implantation de cheveux

Il faut savoir que la zone donneuse n’est pas nécessairement une zone située sur la tête. En effet, le chirurgien peut décider de prélever les unités folliculaires sur la barbe, les jambes ou encore le torse du patient. Dans la majorité des cas, le chirurgien choisira tout de même de prélever les unités sur la partie occipitale de la tête.

Afin d’extraire les unités folliculaires, le chirurgien va réaliser des canaux d’environ 2 mm de profondeur. Suite à cette ouverture, il placera un pansement compressif afin de minimiser l’intensité des saignements. Ce pansement permettra également de favoriser une bonne cicatrisation et donc des saignements post-opératoires moins longs qui dureront généralement au maximum un jour. Le pansement pourra ensuite être retiré, généralement trois jours après l’implant capillaire réalisé en Turquie, lors du premier lavage des cheveux.

Que faire en cas de saignement du cuir chevelu suite à une greffe de cheveux en Turquie ?

Si le patient détecte des saignements après son intervention, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, c’est un phénomène normal suite à une greffe de cheveux en Turquie. Ces saignements ne dureront généralement pas plus de 24 heures.

Toutefois, afin d’éviter l’observation de saignements anormaux, certaines mesures préventives peuvent être prises :

  • Pour protéger la zone d’une infection mais également pour éviter les saignements trop abondants, un bandage post-opératoire est nécéssaire.
  • L’arrêt du tabagisme et de la prise d’alcool doit se faire environ deux semaines avant et après l’implantation de cheveux.
  • Les activités physiques comme le sport ainsi que les activités sexuelles doivent être évitées le plus possible.
  • Les traitements et les thérapies alternatives pouvant causer des soucis au niveau de la coagulation du sang doivent être évités.
  • Dans le cas où le patient aurait subi un traumatisme au niveau de l’une des zones concernées par la greffe de cheveux en Turquie, il doit obligatoirement en informer son chirurgien.
  • Dans le cas où le patient aurait des antécédents, familiaux ou personnels, relatifs à des saignements excessifs, un bilan sanguin complet devra être réalisé en amont afin d’analyser la numération globulaire ainsi que la numération plaquettaire.
  • Le médecin pourra également prescrire une prise de vitamine K afin de prévenir les éventuels saignements pouvant apparaître suite à l’opération chirurgicale.
  • Dans le cas où le patient se sent hypertendu, il lui sera recommandé de prendre un jour de repos afin de minimiser les saignements causés par une augmentation du flux sanguin. De plus, des anxiolytiques pourront également être prescrits le jour de l’opération aux patients anxieux dans le but de contrôler la pression artérielle.
  • Une alimentation saine et adaptée devra être suivie par le patient. Certains aliments devront être évités (les fruits de mer, les noix, les avocats, l’ail, le thé vert, les amandes, les graines de tournesol, les huiles végétales, les oignons, le soja, le maïs ou encore les poissons gras) tandis que d’autre seront recommandés (le persil, les brocolis, les céréales, les petits pois, les choux, les épinards, les kiwis, la laitue, les poireaux, la viande ou encore les jaunes d’oeuf)

Si vous souhaitez discuter avec des patients ayant réalisé une greffe de cheveux en Turquie ou bien des personnes souhaitant en faire une, vous pouvez vous rendre sur le forum de discussion dédié à l’implant de cheveux.

Video Playlist
1/0 videos

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

découvrir

demandez un rendez-vous >>

Aller au contenu principal