Traitement calvitie

Traitement par minoxidil et/ou finasteride:

Avant qu’il n’y ait de réels traitements médicamenteux, les hommes atteints de calvitie n’ont eu que des traitements à base de shampoings et des soins divers supposés renverser l’effet de la chute de cheveux. 

Ces produits sont, pour la plupart, inefficaces ou prennent du temps pour prendre effet.

Auparavant, le minoxidil et le finasteride sont des médicaments utilisés pour assurer d’autres traitements. 

En effet, bien avant son utilisation contre l’alopécie, le finasteride est prévu pour soigner l’adénome de la prostate. 

Le minoxidil, quant à lui, a été également prévu pour  traiter l’hypertension artérielle. 

Ce vasodilatateur très efficace  a actuellement une efficacité palpable sur les personnes atteintes de calvitie. 

De nos jours, ce composant est la base de plusieurs produits capillaires et antichutes tels que Gerbiol, Alopexy et bien d’autres encore.

Minoxidil et finasteride, présentation

Le minoxidil est un vasodilatateur, utilisé normalement dans le traitement de l’hypertension.

Un effet assez inattendu a toutefois été remarqué et le traitement augmente le degré de pilosité.

Il accroît également la croissance des cheveux et des poils. Généralement ce médicament est vendu sous forme de lotion dans un flacon de contenance variée. 

Il existe deux versions présentes sur le marché dont celle de 2%, teneur basse destinée aux femmes en raison des possibles effets secondaires et celle de 5% destinée aux hommes. 

Chez les patients qui ont suivi le traitement au tout début, il a été constaté que mis à part les cheveux, c’est le système pileux de tout le corps qui se développe. 

C’est bien plus tard que les chercheurs ont adapté le traitement pour une application délimitée donc un effet plus localisée. 

C’est ainsi que l’on a commencé à appliquer le produit directement sur les cheveux, que le traitement ait été breveté et enfin qu’il ait été mis sur le marché vers 1988.

Quant au finasteride, il est au début utilisé dans le traitement de la prostate. 

Il a été constaté qu’il pouvait également être efficace dans le traitement de la calvitie mais bien au début des symptômes. 

Chez les hommes de  18 à 40 ans, le traitement s’est avéré efficace mais causant  des effets secondaires désagréables tels que des troubles de la sexualité, baisse de la libido, trouble de l’érection et de l’éjaculation

Dès les premiers constats, une apparition de cancer du sein chez les  personnes traitées a également été rapportée. 

Toutefois, les autorités européennes n’ont pas établi une relation directe entre  l’utilisation de ce traitement  et les effets constatés à l’arrêt du traitement mais le finasteride fait tout de même l’objet d’une pharmacovigilance en Europe.

Minoxidil et finasteride, le traitement

Pour le minoxidil, le traitement est assez surprenant car au bout de quelques semaines d’utilisation, on remarque  une importante perte de cheveux, qui alerte souvent la personne.

Cette phase s’appelle phase telogène qui est une étape transitoire censée déclencher le renouvellement des cheveux.

Ainsi si perdre plus de cheveux semble surprenant alors même qu’on fait un traitement contre la perte de cheveux, dans ce cas précis, la perte en elle-même fait partie du traitement.

La perte de cheveux ne dure toutefois pas trop longtemps. Elle laisse place à une meilleure chevelure qui est plus épaisse lors de la phase de croissance.

Cette phase apparait à partir du cinquième mois du traitement et a un effet plus palpable après deux années.

Cependant, à l’arrêt du traitement, on constate que le produit s’estompe peu à peu. Certains hommes décident d’utiliser la lotion de façon continue pour  voir  leurs cheveux tomber mais  assez lentement.

Le minoxidil s’applique sur cheveux secs au quotidien avec 1 ml le matin et 1 ml au soir.

Vers 1998, on retrouve sur le marché un autre produit à base de finasteride, la Propecia. 

Ce produit, avec le finasteride, agit contre l’action de l’enzyme empêchant la transformation de la testostérone en DHT. 

Comme il a été dit, il est utilisé comme traitement de la prostate contre la formation d’une tumeur dans l’organe sexuel masculin. Sur les cheveux, son action est tout à fait différente. 

Il agit contre la miniaturisation des  tissus folliculaires qui arrivent à certains  hommes ayant  un taux élevé de testostérone et de dihydrotestostérone dans le cuir chevelu. Pour l’efficacité du produit, il a été confirmé par  l’Afssaps que  la dose de 1mg/jour  est à respecter scrupuleusement. 

En effet, l’augmentation de  cette dose n’améliore en aucun cas l’effet thérapeutique du produit. 

Dans le cas d’utilisation de ce produit, il est donc  indispensable  de se faire  suivre  par un médecin afin de contrôler l’effet car il faut comprendre que  ce type  de produit peut ne pas  avoir  le même résultat chez chaque  personne. 

La poursuite du traitement dépend ainsi de  la seule efficacité de celui-ci ainsi que de l’absence  d’effets indésirables. Comme ce traitement bloque les  actions des hormones, il est donc  fortement déconseillé chez la femme.

Vu les différents effets mentionnés ci-dessus, il est important de consulter un spécialiste pour le traitement à base de minoxidil et de finasteride. Ces traitements sont uniquement valables sur ordonnance car ils peuvent également avoir des effets néfastes, comme toute médication, en cas de surdosage ou de contre-indication. Il a été même prohibé pour la femme enceinte de manipuler les produits surtout les comprimés de Propecia contenant du monoxidil et une bonne dose de finasteride quand celle-ci est cassée.
Mais à quoi doit-on s’attendre dans l’utilisation de ces traitements contre l’alopécie ? Si le traitement est utilisé à un stade moins avancé de la calvitie, le résultat se fait remarqué assez tôt avec une efficacité plus importante. Ainsi la perte de cheveux est plus maitrisée et la calvitie plus stable. Les résultats apparaissent entre le cinquième et sixième mois du traitement et disparaissent souvent vers une année.
Utilisé à titre préventif, le finasteridese trouve efficacité chez les hommes entre 18 et 45 ans avec une alopécie androgénique. Sur 1879 sujets étudiés, 14% ont vu une réduction de 58% de perte de cheveux sur une année et environ 17% des sujets ont vu une réduction de 72% sur deux ans. Sinon, chez certains hommes, une croissance de 5 à 10% de la chevelure a été remarquée avec plus de densité.
Cependant, il y a des cas ou l’efficacité du produit est mitigée et même que le traitement ait des effets indésirables chez le sujet. L’effet le plus récurrent est la réduction de la libido. Réversible, mais désagréable, les troubles de la libido apparaissent souvent à l’arrêt du traitement. Ces troubles sexuels peuvent être liés au fait que le finasteride a été essentiellement recommandé pour le traitement de l’adénome de la prostate. Dans tous les cas, finasteride ou minoxidil sont dans le stade du traitement et dans l’anatomie de la personne car enfin de compte toute personne est différente.
Previous
Next

Connecte-toi avec nous

demandez un rendez-vous >>