fbpx

Qu’est-ce qu’un « shock loss » suite à une greffe de cheveux en Turquie ?

Table des matières

Clara Lepocreau
Clara Lepocreau

Un shock loss représente une chute des cheveux transplantés. Le patient peut effectivement voir apparaître un shock loss intervenant suite au traumatisme tissulaire subi après la chirurgie capillaire, et plus généralement durant le processus de cicatrisation. En effet, pour pouvoir débuter la transplantation, des prélèvements de plusieurs unités folliculaires sont réalisés, et ces derniers vont rester quelques heures en dehors des racines et vont donc être affaiblis, d’où la chute qui peut intervenir suite à des implants de cheveux en Turquie.

Cette chute de cheveux est cependant temporaire, le patient ne doit donc pas s’inquiéter puisque la racine est quant à elle bien à l’intérieur de la peau. En effet, la perte des cheveux pouvant être observée au niveau de la zone donneuse mais également au niveau de la zone receveuse, suite à une greffe de cheveux en Turquie, n’est que temporaire puisque l’étape du shock loss dure généralement trois semaines. La repousse de tous les cheveux se fera de manière progressive aux environs du troisième mois post-opératoire.

Il faut noter que le shock loss apparaît plus fréquemment chez la gente féminine que chez l’implant capillaire pour homme en Turquie. Elle est du moins plus visible puisque les femmes ont généralement des cheveux plus longs. Toutefois, pour éviter au maximum les effets de cette perte de cheveux post-opératoire, il est préconisé de prendre un certain traitement appelé « Minoxidil ». Ce traitement a effectivement prouvé son efficacité pour lutter contre le shock loss intervenant à la suite d’une transplantation capillaire.

Quid du shock loss au sein de la zone donneuse ?

La zone donneuse est mise à rude épreuve durant l’extraction liée aux prélèvements d’unités folliculaires. En effet, la perte des cheveux au niveau de la zone donneuse est notamment dû au fait que les cheveux avoisinants vont subir un choc suite au manque d’oxygène engendré par les prélèvements voisins. Dans le cas du shock loss de la zone donneuse, il s’agit d’une perte de cheveux réactionnelle qui se produit généralement dans les trois semaines suivants la pose des implants de cheveux en Turquie.

De plus, la zone donneuse peut également se voir subir un shock loss plus important si cette zone dispose d’une ancienne cicatrice qui se situe proche des greffons à prélever.

Quid du shock loss au sein de la zone receveuse ?

La zone receveuse subit également un shock loss du fait de la réaction des cheveux existants suite à l’ouverture des canaux capillaires pour réaliser la réimplantation des différentes unités folliculaires extraites au début de la chirurgie. Ce shock loss au niveau de la zone receveuse touche plus particulièrement les patients ayant des cheveux miniaturisés. Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter puisqu’une fois ce phénomène post-opératoire passé (trois mois maximum), la pousse des cheveux pourra de nouveau s’effectuer sur du long terme.

De plus, la zone receveuse peut aussi se voir subir un shock loss si au moment de la greffe de cheveux en Turquie une perturbation vasculaire s’est produite ou bien si un oedème post-opératoire se produit. En effet, ces derniers pourront causer un manque d’oxygénation des tissus capillaires qui viendra donc entraîner une chute des cheveux par la suite.

Le risque de shock loss amoindri par la méthode FUE

A l’aide des nombreux progrès scientifiques, le domaine des greffes de cheveux et des transplantations capillaires ont connu ces dernières années de nombreuses avancées. C’est d’ailleurs le cas de la technique FUE (Extraction d’unités folliculaires) qui a su apporter de grandes innovations au sein de l’implant capillaire en Turquie. En effet, contrairement à la technique FUT (Transplantation d’unités folliculaires) qui engendre une cicatrice linéaire, la technique d’Extraction d’Unités Folliculaires (FUE) est totalement non-traumatisante pour le cuir chevelu puisqu’elle permet de réaliser une extraction individuelle de chaque unité folliculaire. De plus, une méthode DHI 100% naturelle peut également être pratiquée par les chirurgiens en Turquie.

Du fait de cette méthode atraumatique, et si le chirurgien réalise correctement la procédure d’extraction avec les bons matériaux, le risque de perte de cheveux (shock loss) post-opératoire est amoindri. En effet, le chirurgien devra notamment utiliser un micro-moteur pour extraire les unités folliculaires. Ce matériel permet de réaliser les manœuvres plus facilement et les risques de complications sont beaucoup moins élevés qu’avec un autre type de matériel.

Toutefois, si le chirurgien prélève un trop grand nombre d’unités folliculaires, ou s’il choisi une mauvaise zone d’extraction, un shock loss post-opératoire sera probablement inévitable (mais seulement temporaire, il faut bien le préciser). Il est donc primordial de bien choisir la clinique ainsi que le chirurgien qui réalise des implants de cheveux en Turquie.

La prise de Minoxidil pour lutter contre le phénomène shock loss

Le traitement Minoxidil, qui doit obligatoirement faire l’objet d’une prescription médicale, a largement prouvé son efficacité dans la lutte contre les effets du shock loss. En effet, avec la prise de ce traitement, une atténuation considérable de la chute des cheveux chez les patients ayant subi une greffe de cheveux en Turquie a pu être observée.

De plus, le Minoxidil favoriserait également la pousse des cheveux. En effet, du fait de son pouvoir vasodilatateur, ce traitement permet de faciliter l’alimentation en oxygène mais également en nutriments des différentes unités folliculaires implantées chez le patient. En outre, le Minoxidil permet aussi de prolonger la durée de vie des cheveux. Les médecins recommandent donc fortement la prise de ce traitement à la suite d’un implant capillaire en Turquie.

En plus du Minoxidil, les hommes (et uniquement les hommes) peuvent également se voir prescrire du finastéride qui dispose de certains points avantageux concernant l’épaisseur des cheveux mais également concernant la repousse des follicules pileux.

Que doit-on faire durant la période du shock loss ?

En plus du Minoxidil, les hommes (et uniquement les hommes) peuvent également se voir prescrire du finastéride (toutefois nous déconseillons article sur les danger finansteride) qui dispose de certains points avantageux concernant l’épaisseur des cheveux mais également concernant la repousse des follicules pileux.

-on faire durant la période du shock loss ?

Bien que cette période de shock loss soit stressante pour le patient qui peut légitimement penser que sa greffe de cheveux n’a pas fonctionné, et qu’il aura donc toujours sa calvitie, il faut toutefois faire confiance aux professionnels qui vous diront de ne pas paniquer. C’est effectivement un processus normal par lequel il faut passer. Les résultats définitifs de vos implants de cheveux en Turquie pourront être observés au bout d’environ trois mois. Il faut effectivement laisser le temps aux racines des cheveux de se remettent du choc qu’elles ont pu subir lors de l’opération et plus particulièrement lors de l’extraction des unités folliculaires.

Ainsi, durant la difficile période du shock loss, le patient doit impérativement suivre les conseils du chirurgien : il ne doit prendre aucun autre traitement que celui donné par le médecin et ne surtout pas écouter les éventuels « conseils » des non-professionnels.

De plus, le patient devra également suivre certains conseils qui lui seront expliqués avant et après l’intervention chirurgicale liée au implant capillaire en Turquie :

  • Acquérir un mode de vie sain. Le patient devra, dans la mesure du possible, éviter au maximum la prise d’alcool et de tabac durant plusieurs semaines avant et après la greffe de cheveux. En effet, le tabac peut effectivement compromettre le processus de cicatrisation et donc accentuer l’effet du shock loss.
  • Avoir une bonne alimentation. Le patient devra s’efforcer durant plusieurs semaines, et même à vie, à manger sainement : une alimentation riche en vitamines et en fer notamment. La durée de vie de ses cheveux n’en sera que plus longue.
  • Prendre des compléments alimentaires. Votre chirurgien pourra vous prescrire des compléments alimentaires afin de favoriser la croissance des cheveux mais également pour nourrir les racines. Ces compléments alimentaires seront constitués de fer, de zinc, de cuivre et de biotine.
  • Suivre un traitement PRP (mésothérapie esthétique). Ce traitement consiste à prélever du sang au patient afin de le réinjecter dans son cuir chevelu. La plasma contenu dans le sang contient des molécules de croissance qui pourront stimuler la croissance et la durée de vie des cheveux implantés.

Le respect de toutes ces consignes ne sera que favorable au patient puisqu’en suivant les indications du chirurgien il pourra probablement éviter un oedème post-opératoire qui viendra entraver la bonne circulation sanguine du cuir chevelu et provoquer un sévère shock loss. La pose d’un implant capillaire en Turquie n’est pas une intervention à prendre à la légère, il faut être conscient que certaines choses devront être respectées avant et après l’intervention.

La chute des cheveux après une greffe de cheveux en Turquie peut-elle être causée par d’autres éléments ?

Bien que l’effet shock loss soit le plus connu lors d’une opération d’implant capillaire en Turquie, il existe également d’autres éléments qui peuvent causer une chute des cheveux transplantés.

La chute de cheveux du fait du cycle des cheveux

Les cheveux disposent d’un cycle pilaire, composé de trois étapes, qui se reproduit environ 20 fois tout au long de la vie :

  • L’anagène. Cette étape dure environ 3 à 8 ans. Durant cette phase, les cheveux sont vivants puisqu’elle constitue la phase de pousse du cheveu. Cette phase devient de moins en moins longue avec l’âge ce qui cause des cheveux plus fins et plus clairsemés.
  • La catagène. Cette étape dure quelques jours, environ 2 à 3 semaines. Durant cette phase, les cheveux ne se trouvent plus dans une phase de croissance. Cette phase concerne donc les cheveux qui ont fini de pousser mais qui restent tout de même attachés à leur follicule pileux.
  • Le télogène. Cette étape dure environ 4 à 7 mois. Durant cette phase, les cheveux sont arrivés à une totale maturité et ils vont progressivement se détacher de leur follicule pileux pour ensuite tomber naturellement. Une nouvelle phase d’anagène se développera donc à la suite de cette étape.

La chute de cheveux de manière régulière est donc tout à fait basique et positive puisque cette chute va permettre de faire apparaître de nouveaux cheveux plus sains. Toutefois, si la perte de cheveux s’accentue de plus en plus jusqu’à laisser des trous sur votre cuir chevelu, nous vous conseillons de réaliser un diagnostic capillaire afin de savoir si une greffe de cheveux serait judicieuse.

La chute de cheveux du fait d’un traumatisme

Il faut savoir que les cheveux greffés tiennent dans le cuir chevelu seulement un mois après l’opération capillaire, il est donc primordial d’accorder une attention toute particulière aux soins durant le premier mois de la greffe de cheveux en Turquie. Il faut effectivement tout faire pour éviter le délogement des unités folliculaires.

Si le patient constate un éventuel traumatisme sur son cuir chevelu, il devra impérativement contacter le plus rapidement possible son chirurgien.

Est-il possible de réduire naturellement l’effet du shock loss ?

Bien qu’il soit difficile de jouer sur le processus de shock loss, il est toutefois important de suivre des recommandations générales pour au minimum diminuer les effets de la perte de cheveux :

  • Laver de manière délicate votre cuir chevelu et avec des soins doux
  • Eviter les excès comme le tabac, l’alcool ou encore la drogue durant plusieurs semaines avant et après les implants de cheveux en Turquie
  • Suivre un régime alimentaire sain
  • Eviter les mouvements brusques qui peuvent potentiellement provoquer un traumatisme au niveau de vos implants de cheveux
  • Respecter la prise des traitements et des compléments alimentaires conseillés par le chirurgien.
  • Si le chirurgien le recommande, il faut suivre le traitement PRP.
  • Eviter de pratiquer une activité sportive durant le premier mois de la greffe de cheveux
  • Eviter de gratter ou de toucher la zone receveuse ayant subi une greffe de cheveux en Turquie

Pour trouver des réponses à vos éventuelles autres questions concernant la perte de cheveux suite à l’implantation de cheveux en Turquie, vous pouvez vous rendre sur le forum du site qui permet aux personnes ayant subi une greffe de cheveux de se soutenir durant la période de shock loss.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

rejoignez notre groupe partage fb https://www.facebook.com/groups/implantcapillaire

Rejoignez nos groups de discussion: Facebook / Telegram ainsi que notre chaine youtube en cliquant sur l’une des icon.

Partagez votre expérience et lire l expérience enrichissante d’autres personne vous aidera enrouement alors n’hésiter pas:

Video Playlist
1/6 videos
1
2
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
Clara Morgan avec une réflexion sur les coupes des homme qui soufre de calvitie 😂
10
3
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
Alopécie total: témoignage prenant d'une femme courageuse
07:06
4
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
McDonald's aiderait à lutter contre la calvitie??
51
5
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
EUROPE 1: Calvitie une casquette qui aide a la repousse des cheveux
01:33
6
Reportage historique du 04 déc 1980
Reportage historique du 04 déc 1980
03:20

découvrir

demandez un rendez-vous >>